VIDÉO - Mondial 2018 : Falcao a-t-il arrangé le match entre le Pérou et la Colombie ?

VIDÉO - Mondial 2018 : Falcao a-t-il arrangé le match entre le Pérou et la Colombie ?

NÉGOCIATEUR - Une séquence troublante, filmée lors du match entre le Pérou et la Colombie dans la nuit de mercredi à jeudi (1-1), crée la polémique. Au cœur du scandale, Radamel Falcao, qui est soupçonné d'avoir arrangé le match, demandant à ses adversaires de lever le pied. Des allégations réfutées maladroitement par les Péruviens alors que le Chili, malheureux éliminé, envisage de saisir la FIFA.

"Le pacte de Lima". Selon certains médias sud-américains, dont le site colombien Semana, Radamel Falcao aurait convaincu les Péruviens de conserver le match nul (1-1), qui arrangeait les deux équipes lors du dernier match des qualifications de la zone AmSud à la Coupe du monde 2018. Les images de TyC Sports montrent en effet le capitaine de la Colombie en train de discuter avec des joueurs du Pérou en masquant sa bouche avec sa main, sans doute pour sceller un "pacte de non-agression" avec ses adversaires du jour. 

J'ai parlé avec Radamel et il m'a dit que nous étions tous les deux qualifiésRenato TAPIA, joueur péruvien

À six minutes du coup de sifflet final, alors que le tableau d'affichage affichait 1-1, Chará entre en jeu et donne à ses coéquipiers les scores de Brésil-Chili (3-0) et Paraguay-Venezuela (0-1). Dans la foulée, en bon capitaine, Falcao part "subtilement" discuter avec certains Péruviens. Une compilation de la chaîne Caracol, diffusée après la rencontre, prouve qu'il a reçu ces instructions de son sélectionneur, José Pekerman, lui demandant de jouer les intermédiaires. Chose que celui qu'on surnomme "El Tigre" n'a pas nié lorsqu'il a été interrogé à l'issue de la rencontre.


Au micro de la Panamericana Television, le milieu péruvien Renato Tapia a confirmé cet échange avec le capitaine des Cafeteros, démentant (maladroitement) les soupçons de pacte. ''Nous étions concentrés sur le jeu. Mais, au cours des cinq dernières minutes, les Colombiens nous ont approchés. Ils connaissaient la situation des autres matches, a-t-il expliqué. J'ai parlé à Radamel et il m'a dit que nous étions tous les deux qualifiés, j'étais tellement heureux''.

Le Chili prêt à contre-attaquer

Après ces échanges avec l'attaquant de l'AS Monaco, le site colombien Semana indique qu'un joueur péruvien aurait demandé confirmation auprès de leur staff. "Nous sommes qualifiés ?", aurait-il lancé en direction de son banc. Ayant obtenu une réponse positive, il aurait alors fait mine à ses équipiers de calmer le jeu. Une hypothèse confirmée au regard des images puisque les deux équipes se sont contentées de faire tourner le ballon jusqu'au coup de sifflet final. La Colombie est alors qualifiée pour la Coupe du monde tandis que le Pérou est reversé en barrages grâce à une meilleure différence de buts que le Chili. 

En vidéo

Coupe du monde 2018 : qui a décroché son billet pour la Russie ?

De son côté, le Chili, victime de cet "arrangement" qui l'élimine du Mondial 2018, risque de l'avoir en travers de la gorge pendant un moment. Selon le média chilien La Tercera, la Fédération chilienne de football (ANFP) va déposer très prochainement un recours auprès de la FIFA pour dénoncer "le pacte de Lima". Elle fonderait son argumentaire sur la circulaire N.1424 de la FIFA, datée de mai 2014, luttant contre "l'influence illicite au cours ou sur le résultat d'un match".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

Plus d'articles

Sur le même sujet