VIDÉO - JO 2024 : voici comment Paris veut financer son budget de 6,6 milliards d'euros

ARGENT - Alors que le CIO va officiellement attribuer les Jeux d'été 2024 à Paris ce mercredi 13 septembre au soir, la capitale table toujours sur un budget de 6,6 milliards pour organiser les Jeux. Comment est réparti cet argent ? Est-ce raisonnable ? Nous faisons le point.

Assurée d'organiser les Jeux olympiques 2024, ne reste plus que l'officialisation du CIO après le retrait de Los Angeles en juillet qui préfère prendre l'édition 2028, le budget total de l’organisation des JO par la ville de Paris sera de 6,6 milliards d’euros.


Cette somme n’est pas (totalement) versée par la France. Elle se décompose en deux parties. Tout d’abord, 3,6 milliards d’euros qui sont garantis par les dotations du CIO, la billetterie des Jeux et les droits TV.  Les trois milliards restants correspondent quant à eux à la construction des équipements et aux investissements. A savoir : le village olympique, la piscine olympique et le centre des médias.  Ce montant sera financé pour moitié par le privé et pour l'autre moitié par le public. Les contribuables auront donc à leur charge la somme d'un milliard et demi d’euros. 

Paris peut-il maîtriser son budget ?

Selon Étienne Thobois, directeur général de la candidature de Paris 2024, ce budget n’évoluera pas. " 95% des infrastructures sont déjà là. Donc le coût d’investissements est minime", affirme-t-il au micro de TF1. Il préfére mettre en avant les retombées économiques. D'après lui, elles s’élèveraient à plus de dix milliards d’euros. 


Est-il trop optimiste ? Par le passé, l’organisation des JO a démontré que le budget prévisionnel n'est pas souvent respecté. C’était le cas notamment pour Pékin en 2018. La ville chinoise avait ainsi dû multiplier son budget par 10. Quant à Londres et Rio, leurs budgets respectifs ont été doublés à l’arrivée. Autant dire que le dépassement  budgétaire est  "une tradition olympique".  Mais les partisans des JO 2024 à Paris soutiennent que ces villes avaient tout à construire, contrairement au projet français. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Les Jeux olympiques 2024 à Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet