VIDÉOS - Aux États-Unis, les fans rivalisent d’ingéniosité pour distraire l’adversaire

VIDÉOS - Aux États-Unis, les fans rivalisent d’ingéniosité pour distraire l’adversaire

SHOW - Aux Etats-Unis, lors des rencontres de basket, des fans font tout pour destabiliser les équipes adverses. A des moments propices à la concentration, certains n’hésitent pas à donner de leur personne pour perturber les opposants. Petit florilège de ces moments assez cocasses.

Que seraient les compétitions sportives sans les supporters ? Une chose est certaine, cela manquerait de folie. Pour encourager leur équipe et perturber les adversaires, certains fans se creusent les méninges pour le bien de leur club préféré. Les exemples les plus frappants se trouvent dans les universités américaines lors des matchs de basket. Et les étudiants ne manquent pas d’ingéniosité au moment de faire vaciller les équipes adverses.

La méthode Phelps

La plupart des chorégraphies se déroulent lors des lancers francs, moment d’intense concentration pour le joueur. Dernièrement, on a pu voir des fans simuler un accouchement. Jeudi, c’est Michael Phelps qui a participé à la fête. Lors d’un match de basket entre Arizona State, où il s’entraîne désormais, et Oregon State Beavers, le multiple champion olympique de natation est apparu en maillot, avec ses nombreuses breloques au cou pour perturber le joueur qui était sur la ligne des lancers francs. Et la technique fonctionne. A deux reprises, le ballon n’a pas fait trembler les filets du panier.

À LIRE AUSSI >> Des matchs de NBA prochainement délocalisés à Paris ?


Quand simuler un accouchement vous fait perdre tout vos moyen face au panier. Encore une grande réussite des fans de la Sheridan High School.


L'Université d'Arizona dispose d'un groupe chargé de distraire les adversaires pendant le match. La "Curtain of Distraction" anime toutes les rencontres avec des scènes toujours originales.


Il n'y a pas d'âge pour tenter de bouleverser l'adversaire. Avec ses gestes, ce fan des Nets a réussi à perturber Kyle Lowry aux lancers francs.


Même le grand Larry Bird a vu les spectateurs tenter de le distraire avec des posters de femmes en petite tenue. Malheureusement cela n'a pas fonctionné.


Visiblement, se mettre en slip face à un adversaire est un bon moyen de destabiliser le joueur présent sur la ligne des lancers francs.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques