Attentat de Nice

  • La fête nationale ensanglantée - 14 juillet 2016, Nice. Après le feu d'artifices, un camion s'engouffre sur la Promenade des Anglais et commence à écraser les spectateurs. Il poursuit sa route sur 1,7 km, avant d'être abattu par les policiers. 84 personnes trouvent la morts. Deux autres succomberont plus tard à leurs blessures. Des centaines de personnes sont encore en soins.

  • Terroriste ? - Le conducteur, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, est rapidement identifié. Il a déjà été condamné pour violences, mais ne présente aucun signe de radicalisation islamiste. Malgré la prudence des enquêteurs, François Hollande et Manuel Valls parlent pourtant d'un acte d'un terroriste islamiste. Daech ne revendiquera l'attentat que le surlendemain.

  • Polémique sur la sécurisation des lieux - Les jours post-attentat voient deux camps se rejeter la responsabilité de la sécurité sur la Promenade des Anglais. La mairie dénonce des effectifs sous-dimensionnés, le ministère de l'Intérieur est accusé d'avoir manipulé un rapport sur les forces en présence. Avant que la police des polices ne pointent le manque de coordination entre police nationale et municipale.

Chronologie

En ce moment

Rubriques