Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

  • CANDIDAT FRONDEUR - Benoît Hamon s'est officiellement déclaré candidat à la primaire de la gauche le 16 août 2016, estimant que François Hollande n'était plus en situation "de créer une relation de confiance avec les Français" et de faire gagner la gauche.

  • NOUVEAUTÉ - Ses propositions innovantes, telles que le 49.3 citoyen ou le revenu universel, et son discours sur la transition écologique et la lutte contre les perturbateurs endocriniens, lui valent les faveurs des électeurs de la primaire. Résultat, il triomphe aux deux tours, laissant de côté Arnaud Montebourg dans un premier temps, puis Manuel Valls au second.

  • ÉCHEC CUISANT - "Rassembleur autoproclamé", Benoît Hamon ne voit pas son alliance avec l'écologiste Yannick Jadot couronnée de succès. Sa non-alliance avec Jean-Luc Mélenchon lui a coûté cher et il arrive bon sixième avec un peu plus de 6% des voix, loin derrière le candidat de la France insoumise (19,5%). Jamais le PS n'avait connu un score aussi faible.

Chronologie

En ce moment

Rubriques