Francis Heaulme de nouveau jugé pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz

  • UN CINQUIÈME PROCÈS, LE DEUXIÈME POUR HEAULME, TRENTE ANS APRÈS LES FAITS - C'est un nouvel épisode judiciaire du feuilleton concernant le double meurtre de Montigny-lès-Metz en 1986 qui s'ouvre le mardi 25 avril 2017 devant la Cour d'assises de la Moselle à Metz. Et pour la deuxième fois, ce sera Francis Heaulme qui s'assiéra sur le banc des accusés, trois ans après un premier procès, arrêté après 48 heures en 2014. Les trois précédents procès avaient eu lieu en 1989, 2001 et 2002. Patrick Dils avait alors été condamné à la réclusion à perpétuité avant d'être acquitté.

  • FRANCIS HEAULME, LE "ROUTARD DU CRIME" - De retour devant les Assises de la Moselle (son premier procès avait été interrompu suite à l'apparition d'un nouveau suspect, Henri Leclerc, finalement blanchi début 2017), Francis Heaulme est l'un des tueurs en série les plus connus de France. Agé de 58 ans et arrêté pour la première fois en 1992, il est emprisonné depuis 2006 à la centrale pénitentiaire d'Ensisheim, en Alsace, où il purge diverses condamnations - dont deux à perpétuité - pour neuf meurtres ayant eu lieu dans plusieurs régions françaises, d'où son surnom de "Routard du crime".

  • UN DOUBLE MEURTRE TOUJOURS PAS ÉLUCIDÉ - Francis Heaulme se retrouve devant la justice plus de trente ans après des faits dont le déroulé exact demeure un mystère. Le 28 septembre 1986, deux enfants de 8 ans, Alexandre Beckrich et Cyril Beining, ont été tués à coup de pierre sur un talus SNCF de Montigny-lès-Metz. Patrick Dils, d'abord jugé coupable, a finalement été acquitté. Depuis, la présence de Francis Heaulme non loin des lieux du double crime a été avérée et les meurtres porteraint sa "quasi signature criminelle", selon les enquêteurs. Mais Heaulme nie les faits. Le procès devrait durer au moins trois semaines.

Chronologie

En ce moment

Rubriques