Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

  • Un candidat très précoce - C'est en février 2016 que Jean-Luc Mélenchon s'est lancé dans sa deuxième campagne présidentielle, après avoir réuni 11% des voix en 2012. Echaudé par son soutien déçu à Hollande en 2012, il n'entend pas faire le moindre cadeau aux socialistes et se place rapidement en concurrent du PS, à qui il ne pardonne pas ses "renoncements".

  • Geek, bio et jeune - Chaîne YouTube, quinoa et hologramme. Le candidat de "La France insoumise" réinvente le genre du politique sur le web, avec près de 200.000 abonnés, des vidéos vues des centaines de milliers de fois où il raconte ses combats et promeut le manger sain. Dernière nouveauté, un meeting... en hologramme, le 5 février à Paris, tandis qu'il se trouvait en chair et en os à Lyon.

  • Stoppé au premier tour - Malgré une progression fulgurante dans les derniers sondages, Jean-Luc Mélenchon ne parvient pas à se qualifier pour le second tour de la présidentielle. Il arrive quatrième avec un peu moins de 20% des voix, derrière Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon.

Chronologie

En ce moment

Rubriques