Le candidat de la France insoumise, âgé de 65 ans, entame sa 2e campagne avec un programme ambitieux, qu'il compte financer en se basant sur la répartition des richesses. Soit en taxant davantage les plus aisés. Ses meetings, sa chaîne YouTube, les sondages favorables... le député européen est porté par une dynamique qui amènent bien des électeurs de gauche à se demander pourquoi ils ne voteraient pas pour lui.