L'affaire Kerviel

  • LE CHIFFRE - 4,9 milliards. C'est la perte causée par des manœuvres boursières frauduleuses effectuées par Jérôme Kerviel à la Société générale. EN 2010, l'ex-trader avait été condamné à 5 ans de prison avec surcis et à rembourser les dettes.

  • JUSTICE - En 2014, la Cour de cassation briser le volet civil qui le condamnait à rembourser ces pertes. La Cour avait alors estimé que la banque ne pouvait prétendre à un dédommagement intégral puisqu’elle avait failli dans ses mécanismes de contrôle.

  • RESPONSABILITÉ - La Cour d’appel de Versailles s’est prononcée ce vendredi Jérôme Kerviel est déclaré partiellement responsable du préjudice avec la Société générale, et doit payer un million d'euros à la banque