L'Uvestérol D, nouveau médicament du scandale ?

  • Suspicion après la mort d'un nourrisson - Le 21 décembre, un nourrisson d'une dizaine de jours mourait d'un arrêt cardio-respiratoire, après avoir ingéré une dose d'Uvestérol D, un médicament permettant de couvrir les carences en vitamine D. Evoquant "un lien probable entre le décès et l’administration de l'Uvestérol D", l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a ouvert une enquête et suspendu sa commercialisation.

  • L'Uvestérol D, un médicament très décrié - Les premiers éléments ont permis de rappeler que ce médicament avait déjà été mis en cause par l'ANSM, qui avait relevé 23 cas de malaises graves entre 2006 et 2011. En cause, le mode d'administration du médicament, sous forme de pipette et non de gouttes à diluer, qui favorise les risques de fausses routes et d'étouffement

  • La vitamine D hors de cause - Face à la mort d'un nourrisson, les inquiétudes sont multiples, mais les différents pédiatres à être intervenus dans les médias tiennent à rassurer les parents la vitamine D ne pose pas de problème en tant que telle. Elle est au contraire indispensable pour lutter contre le rachitisme auxquels sont confrontés les nouveaux-nés.

En ce moment

Rubriques