Le scandale Dépakine

  • DES DANGERS ÉTABLIS - La Dépakine, dont le principe actif est le valporate de sodium, est un médicament prescrit pour traiter l’épilepsie. Plusieurs études ont montré qu’il peut provoquer des malformations chez l’enfant à naître lorsqu'une femme enceinte suit ce traitement. Il peut aussi générer des troubles du développement intellectuel et comportemental.

  • UN SCANDALE D'AMPLEUR - 14.332 femmes enceintes ont pris de la Dépakine entre 2007 et 2014, selon une étude de Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) publiée le 25 août, alors qu’on connaissait les dangers de ce médicament depuis son autorisation de mise sur le marché en 2006. 2000 à 4000 cas de malformations chez des enfants ont été relevés selon l'Agence du médicament et l'Assurance maladie.

  • INFORMATION JUDICIAIRE OUVERTE - Les associations de victimes, qui ont lancé l’alerte dès 2014, reprochent aux fabricants d'avoir tardé à exposer les risques sur la notice. Elles ont lancé une action collective contre le laboratoire Sanofi. Par ailleurs, des juges d'instruction enquêtent sur l'affaire, après l'ouverture par le parquet d'une information judiciaire pour "blessures involontaires" et "tromperie aggravée."