La candidate du parti Lutte ouvrière, âgée de 47 ans, se présente pour la 2e fois à la présidentielle. Autoproclamée candidate communiste, elle entend profiter de la campagne, à l’instar de Philippe Poutou, pour faire passer un message d’extrême gauche, critique des « candidats des patrons ». En 2012, cette enseignante en économie-gestion d’Aubervilliers avait recueilli 0,56%. Le scrutin de 2017 ne lui promet pas beaucoup plus, à en croire les sondages.