Après la polémique autour des prises de position négationnistes de François Jalkh, c'est Steeve Briois qui prend la présidence du FN par intérim.