Etudiants : 5 astuces pour décrocher votre location

Etudiants : 5 astuces pour décrocher votre location

AVEC
DirectLCI
Le respect de certaines règles de bases vous permettra de faire émerger votre candidature auprès du bailleur ou de l’agence chargée de la location. Suivez le guide !

Chaque année 1,4 million d’étudiants se mettent en quête d’un logement pour la rentrée universitaire. La plupart d’entre eux se tourne vers le secteur privé - 28% selon une étude 2015 du Crous - et la colocation (11%).


Quelque soit la formule retenue, dégoter un logement tient souvent du parcours du combattant tant l’offre et la demande sont déséquilibrées. Généralement pressés de louer, les propriétaires privilégient toujours les candidats dont le profil les rassure. Voici un certain nombre d’astuces qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté.

  • 1De l’ordre avant toute chose

    Avant de commencer les visites, vous avez intérêt à vous constituer un dossier de location béton. Pour savoir à qui confier la clé de son logement, le bailleur a besoin d’un certains nombre d’informations. A ses yeux, un dossier clair, complet et bien présenté est un gage de sérieux et de fiabilité.


    Tous les justificatifs demandés par le propriétaire doivent y figurer : carte d'étudiant, pièce d'identité, justificatifs de domicile, quittances de loyer pour ceux qui étaient déjà en location, etc..., rien ne doit manquer.

  • 2Des garanties financières crédibles

    Dans la majorité des cas, les bailleurs ne sont pas des nababs, mais des particuliers qui ont besoin d’un revenu locatif pour arrondir leurs fins de mois. Ils donneront la préférence à un candidat dont le profil financier les rassure. 


    Si les parents de l’étudiant acceptent de se porter garants (c'est-à-dire de payer le loyer en cas de défaillance de sa part), le bailleur est en droit de demander plusieurs justificatifs pour s’assurer de leur solidité financière. Dernier et avant-dernier avis d’imposition, 3 derniers bulletins de salaire…  La liste exhaustive de ces pièces est récapitulée dans le guide du logement étudiant de CENTURY 21. Consultez-le pour être sûr de ne rien oublier.


    Si les parents de l’étudiant ne le cautionne pas, la partie n’est pas perdue pour autant : certains organismes (garantie Loca-Pass …) s'engagent à couvrir la dette du locataire si ce dernier est défaillant. A certaines conditions, il est aussi possible d’obtenir une aide pour financer le dépôt de garantie (1 mois en meublé, 2 mois en non-meublé) grâce à un système comme l’avance Loca-Pass du "1%" logement. 

  • 3N’hésitez pas à ajouter des pièces supplémentaires à votre dossier

    Un petit mot de votre ancien bailleur louant vos qualités de locataire jouera favorablement. De même si vous menez de front vos études et un job – c’est le cas d’un étudiant sur 4 – un courrier de votre banque attestant de votre sérieux (pas de problèmes d’impayés…) constituera un atout supplémentaire. N’oubliez pas de photocopier vos bulletins de salaire. 

  • 4Des aides sociales pour le paiement du loyer

    La plupart des étudiants locataires peuvent bénéficier d'une aide versée par la CAF (Caisse d'Allocations Familiales). Elle est destinée à couvrir partiellement leur loyer. Pour l’obtenir, il faut être titulaire d'un contrat de location (le bail ne doit pas être au nom des parents), occuper effectivement le logement à titre de résidence principale et avoir des ressources inférieures aux plafonds sociaux. 


    Ces aides appartiennent à deux grandes catégories : l'APL (Aide personnalisée au logement) et L'ALS (Allocation de logement à caractère social). L’APL est versée directement par la CAF au bailleur ; le locataire ne verse donc que le solde du loyer restant. L'ALS est réservée aux logements non conventionnés. Il peut s'agir d'une chambre, d'un studio, d'un appartement, d'une maison.  Le logement peut être vide ou meublé. L’ALS est l’aide la plus versée aux étudiants. 

  • 5Soignez l’approche du propriétaire ou de l’agent immobilier

    Lorsque vous aurez repéré un logement à votre convenance, soignez l’approche du propriétaire ou de l'agence chargée de la location. Privilégiez le téléphone à l'e-mail. Présentez-vous clairement, soyez courtois et souriez ! Même si vous êtes au téléphone, ne perdez pas de vue qu'un sourire "s'entend" au son de votre voix. Enfin, montrez-vous flexible quant à la date de la visite que vous proposeront l'agence ou le propriétaire.

La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21

Plus d'articles

Sur le même sujet