3 bonnes raisons de (re)voir "P'tit Quinquin" sur Arte

3 bonnes raisons de (re)voir "P'tit Quinquin" sur Arte

TRAGICOMIQUE - Ce soir, Arte rediffuse les troisième et dernier épisodes de P'tit Quinquin, une mini-série en quatre épisodes réalisée par Bruno Dumont. Voici trois bonnes raisons de (re)voir cette série policière comique, sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2014.

Pour l'intrigue policière ubuesque
L'histoire se déroule dans un petit village du Boulonnais dans le Pas-de-Calais. C'est ici, dans une vieille ferme perdue non loin de la mer qu'habite P'tit Quinquin, un jeune garçon du coin. Ici, pas beaucoup de passage, pas grand chose à faire. Alors à vélo, il traîne avec sa bande de copains et sa voisine Eve, son amoureuse. Alors qu'ils se baladent, ils vont faire une découverte macabre au fond d'un bunker : une vache morte. A l'intérieur de cette vache, on retrouve les restes d'un corps humain... Qui est l'auteur de ce crime abominable ? Deux drôles de gendarmes se retrouvent sur le coup... 

► Pour les personnages attachants
Il y a d'abord P'tit Quinquin avec sa façon de parler, sa bande de copains et les conneries qu'ils font pour passer le temps. Il y a les personnages secondaires, sa mère, son père éleveur, le vendeur de la friterie. Plusieurs personnages de la série ne sont pas acteurs. Mais il y a surtout le duo comique de gendarmes : l'adjoint Carpentier et le commandant Van der Weyden, incarné par Bernard Pruvost. Avec ses mimiques, ses tics, sa démarche bancale et sa façon d'engueuler son équipier, le commandant excelle à mener à mal cette enquête. 

► Pour les dialogues comiques
"C'est quoi c'bordel là ? Et l'code la route là, nom de Dieu !", hurle depuis la voiture de gendarmerie le commandant à la bande de P'tit Quinquin à vélo sur une route déserte. Le commandant apostrophe alors son adjoint, fou du volant : "V'Pouvez pas ralentir quand j'engueule Carpentier ?". C'est une des nombreuses scènes burlesque qui ponctuent le récit de la série. Comique de situation, répétitions et dialogues bien écrits : le trio gagnant. Bref une intrigue policière absurde qu'on prend plaisir à (re)voir, qui met parfois mal à l'aise, mais que l'on regarde à la fois comme un polar et une comédie.

À LIRE AUSSI
>>  3 choses à savoir sur "No Offence", la nouvelle série anglaise de France 2
>> 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur David Duchovny, la star de "X-Files" 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques