Bruno Salomone dans "Le Secret d'Elise" sur TF1 : "C’est jouissif de jouer dans des films de genre"

Bruno Salomone dans "Le Secret d'Elise" sur TF1 : "C’est jouissif de jouer dans des films de genre"

INTERVIEW – La star de la semaine, c'est lui. A l'affiche du "Secret d'Elise", qui débute ce lundi soir sur TF1, puis de retour dans la 8e saison de "Fais pas ci, fais pas ça", mercredi sur France 2, Bruno Salomone est partout. En direct de Thaïlande, où il tourne la suite de "Brice de Nice", le comédien a pris le temps de nous répondre avec la gentillesse et l'humour qui le caractérisent.

Vous êtes un des héros du Secret d'Elise, la nouvelle série fantastique de TF1. Pouvez-vous nous présenter l'intrigue en quelques mots ?
Une petite fille meure noyée en 1969, elle va hanter les futurs habitants de sa maison jusqu'à nos jours. Durant cette période sa mère fera tout pour comprendre la cause de ce décès qu'elle soupçonne ne pas être accidentel…

Qu'est-ce qui vous a séduit dans ce projet ?
J'ai aimé le scénario et j'ai adoré cette atmosphère, l'idée de passer sur trois époques 1969, 1986, 2015 permet de faire voyager le spectateur dans le temps. L'originalité du projet permet d’être esthétique et de basculer d'un genre à l'autre entre drame, drame social, parfois quelques touches de comédie le tout dans une ambiance fantastique.

Votre personnage Philippe Marsy emménage dans la maison hantée par le fantôme de la petite Elise qui communique avec sa fille... Comment va-t-il réagir à toute cette histoire ?
C'est un homme assez moderne pour les années 1980, il parle même d'aller voir un psy pour sa fille, il est tendre avec elle et il la croit quand elle lui dit voir et parler à un ami imaginaire. Il n’accepte pas tout de suite l’idée d’un fantôme mais il comprend progressivement qu’il y a quelque chose d’ésotérique, contrairement à sa femme quiest dans le déni total.

"J'essaye plutôt de croire aux vivants, et ça n’est pas toujours facile"
 
Vous replonger dans les années 1980, ça devait être plutôt sympa, non ?
C'est surtout les fringues de l'époque qui étaient très flashy, et avec de nombreuses fautes de goûts ! Les enfants qui jouent à la console Atari et qui trouvent le graphisme génial, ça nous rappelle que le temps passe vite, comme disaient les anciens, et que la technologie évolue à une vitesse hallucinante.

EN SAVOIR +
>>
3 choses à savoir sur Le Secret d'Elise, ce lundi sur TF1
>>
Vu de Twitter : "Le Secret d'Elise" vous a emballés

Croyez-vous aux fantômes ?
Je crois que tout est possible si on s'en convainc ! Maintenant j'essaye plutôt de croire aux vivants, et ça n’est pas toujours facile.

C'est un rôle à mille lieues de celui de Denis Bouley, votre personnage dans Fais pas ci, fais pas ça auquel le grand public vous associe. Est-ce que ça fait du bien de changer de registre ?
Le personnage de Philippe Marsy n'est pas si éloigné de Denis Bouley car c'est un père de famille aimant. Au début, l’époque des Marsy, celle des années 1980, reste légère sur 2 épisodes, et ça j'y suis habitué. Puis on bascule dans le drame et le fantastique, soit un terrain inexploré très agréable à découvrir. C’est toujours jouissif de jouer des films de genre, on s’évade du quotidien, mais bon ça ne suffit pas. Il faut aussi un bon scénario et de bons personnages, ce qui est le cas pour Le Secret d’Elise.

Justement, la saison 8 de Fais pas ci, fais pas ça commence ce mercredi. Quelle sera la tonalité de ces nouveaux épisodes ?
Très joyeuse ! Denis va enfin gagner sa vie grâce à son personnage de Méduzor, c’est lui qui va nourrir la famille et enfin porter la culotte. Sa femme, quant à elle, se retrouve femme au foyer et pour une fois elle peut enfin se reposer. Elle est heureuse et elle aimerait bien que ça continue. Cependant Denis va vouloir faire autre chose que la méduse géante pour enfant et on le comprend !

"Denis Boulay est un personnage très confortable" 

Prenez-vous toujours autant de plaisir à incarner Denis Boulay ?
Oui, c’est un personnage très confortable et sympathique. Il est bienveillant et évolue à chaque fois, en passant de photographe pour chat, à animateur en maison de retraite, chanteur d’amour, coach, chanteur pour enfant et je vous laisse découvrir son prochain métier. Je n'ai jamais l'impression de jouer la même chose. Et lorsque les situations sont fortes le plaisir est toujours là.

Jusqu'à quand envisagez-vous de continuer à jouer dans ce feuilleton ? 
Nous ferons la prochaine comme si c'était la dernière, mais on ne sait jamais...

Vous êtes en Thaïlande pour Brice de Nice 3. Comment se passe le tournage ? Que pouvez-vous nous dire sur cette suite qui arrive... 11 ans après ?
Le scénario est très original et surprenant, la narration est très inattendue. C’est une fresque, on retrouve tout l’univers de Brice mais en plus fou. Cette fois tout est permis, ça va encore plus loin !

Vous allez aussi remonter sur scène après une longue absence...
Mon seul en scène débutera en avril avec une tournée dans toute la France et à partir de septembre au petit Montparnasse à Paris. Ce sera une succession de personnages comme dans mes précédents spectacles, le retours de certains et beaucoup de nouveaux. Le tout dans une histoire complètement loufoque. Ça fait plus de 12 ans que je ne suis pas remonté sur scène avec un one man show, ça me démange. J’ai hâte de retrouver les planches. Vous viendrez ?

Le Secret d'Elise, ce soir à 20 h 55 sur TF1. Fais pas ci, fais pas ça, à partir de mercredi 10 février sur France 2.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques