"Cash Investigation" lance une (fausse) alerte disparition au plus mauvais moment

"Cash Investigation" lance une (fausse) alerte disparition au plus mauvais moment

OUPS – Alors qu’une alerte était déclenchée mardi soir pour retrouver un bébé enlevé par son père, Elise Lucet a dévoilé dans "Cash Investigation" sur France 2 une alerte similaire concernant la "disparition" du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, un avis de recherche également diffusé sur Twitter.

Pour mettre en scène ses informations, "Cash Investigation" n’a jamais fait dans la sobriété. Mais mardi soir, l’émission d’Elise Lucet a mis les pieds dans le plat en dévoilant une alerte disparition pour mettre la main sur Jean-Yves Le Drian, qui fuit depuis plusieurs mois les journalistes du magazine de France 2. 


Dans le cadre d’une enquête sur les marchés publics, Elise Lucet et son équipe souhaitaient interroger Jean-Yves Le Drian sur un contrat de 120 millions d’euros passé entre le ministère de la Défense et Microsoft pour acheter des ordinateurs. Un contrat signé en Irlande, ce qui implique un sérieux manque à gagner pour le fisc français. Elise Lucet soulevait également le risque d’espionnage de la part des services de renseignements américains. 

Mauvais timing sur Twitter

Après avoir loupé Jean-Yves Le Drian qui sortait d’une réunion aux Invalides, "Cash Investigation" a donc sorti, vers 22 h 20 une alerte "ministre en fuite", qui reprenait le format et les codes couleurs du véritable dispositif alerte enlèvement déclenché lors du kidnapping d’un enfant. "Ministre de la Défense depuis 2012, 69 ans, cheveux châtains, yeux noirs, veste noire, cravate noire. Aperçu pour la dernière fois à l’Ecole militaire à paris le 6 septembre 2016 à 12 h 47. Refuse de répondre à nos questions depuis le 24 novembre 2015", peut-on ainsi lire sur cette alerte de "Cash Investigation", qui a également été publiée sur Twitter. 


Problème : quelques minutes auparavant c’est une vraie alerte enlèvement qui a été lancée pour retrouver Djenah, une petite fille de 4 mois, kidnappée par son père Steeve Beni  Y Saad à Grenoble mardi soir. Alors que des internautes commençaient sur Twitter à pointer du doigt ce très mauvais timing, "Cash Investigation" a supprimé son message mais n'a pas échappé pour autant à une pluie de critiques.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques