Daredevil, saison 2 - Jon Bernthal : "Le Punisher est un personnage plein de rage et de haine"

Daredevil, saison 2 - Jon Bernthal : "Le Punisher est un personnage plein de rage et de haine"

INTERVIEW - A quelques jours de l’arrivée de la saison 2 de Daredevil sur Netflix, Metronews est allé à la rencontre de Jon Bernthal, qui incarne le terrible Punisher. Un assassin en mission qui va croiser la route du héros de la série inspirée des comics Marvel. Soit un rôle en or pour celui qui incarnait Shane, dans les deux premières saisons de The Walking Dead.

LCI : Que connaissiez-vous du Punisher avant d’accepter le rôle ?

Jon Bernthal : Pas grand chose ! Mais dès que j’ai accepté le rôle, je me suis beaucoup investi et lu tous les comics. Et je suis vraiment tombé amoureux de ce personnage. J'avoue que c’est compliqué d’assumer un tel personnage tant il est plein de rage et de haine. Il a fallu vraiment que je me prépare pour l'incarner, atteindre un certain état « mental » pour faire ce que j’avais à faire.

LCI : Qu’avez vous aimé dans la série avant de la rejoindre ?

Jon Bernthal : Dans le 1er épisode de la saison 1, Charlie (Cox, ndlr) a un monologue qui m’a marqué. J’ai été impressionné par la performance et par la liberté qui lui avait été donnée. C’est une série de très grande qualité parce que l'humain passe avant tout le reste. Quand j’ai vu ce qu’avait fait Vincent D’Onofrio avec le personnage de Wilson Fisk, je me suis dit ‘Je veux un rôle dans cette série’ !

LCI : Le Punisher, ami ou ennemi ?

Jon Bernthal : Ni l’un ni l’autre, c’est un homme en mission qui vit un cauchemar, et ce qui en fait un homme dangereux c’est qu’il n’est plus préoccupé par la moralité, par le bien et le mal. Il n’est pas là pour aider la communauté de Hell’s Kitchen, mais pour la débarrasser de ses criminels, afin de se venger de l’assassinat de sa famille. Il veut les tuer de la manière la plus brutale possible. Et s’oppose à quiconque se met en travers de son chemin. Mais c’est un être humain avant tout, en perpétuel conflit avec lui-même.

LCI : Qu’est ce que sa rencontre avec Daredevil change pour lui ?

Jon Bernthal : La relation qui se crée et évolue entre Daredevil et le Punisher affecte les deux personnages. Au départ ce sont des adversaires, mais une profonde admiration et un grand respect s’installe.

LCI : Avez-vous senti de la pression en arrivant sur une série dont la première saison a cartonné ?

Jon Bernthal : Oui parce que j'arrive sur quelque chose qui fonctionne, où tout le monde se connaît, et tout ce que je peux faire... c’est tout gâcher (rire). J’ai beaucoup de responsabilité envers ce personnage, parce qu’il est aimé de tant de fans ! Vous savez, de nombreux soldats américains ont combattu pour notre pays avec l’emblème du Punisher sur leur uniforme, et c’est quelque chose que je prends très au sérieux.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques