En première ligne pendant la grève, Antoine Genton quitte à son tour iTELE

En première ligne pendant la grève, Antoine Genton quitte à son tour iTELE

La crise à iTELE

Voir
DEPART - Et un de plus ! Après Olivier Ravanello, François Pinet ou encore Amandine Bégot, c’est au tour de Antoine Genton de quitter iTELE. Président de la SDJ de la chaîne info, il avait été le porte-voix des grévistes lors du conflit qui a paralysé l’antenne pendant plus d’un mois.

Si iTélé a repris l’antenne, après 31 jours de grève, un record depuis 1968, de nombreux journalistes quittent depuis la chaîne info du groupe Canal +. Ce dimanche soir, c’est Antoine Genton, président de la SDJ, sur le devant de la scène lors du conflit qui a opposé la rédaction à sa direction, qui a annoncé lui-même son départ en direct, à 23h46, dans "Intégrale week-end", consacrée à la primaire de la droite et du centre. 


"Merci à toutes les équipes d'iTELE, sur le terrain, en régie, dans la rédaction, qui ont réalisé cette édition spéciale (…) Je suis ravi et honoré d'avoir pu vous informer avec elles, avec rigueur et honnêteté (…) Je vous dis au revoir et à bientôt. Bonne fin de soirée sur iTELE", a conclu le journaliste de 37 ans, qui avait rejoint la chaîne en 2012, après cinq années passées sur Radio France Internationale (RFI). 


Au cours de la grève et depuis, 80 membres de la rédaction de iTELE ont quitté la chaîne, parmi lesquels de nombreux visages de l’antenne comme Amandine Bégot, Adrien Borne, François Pinet, Sonia Chironi, Guillaume Auda ou encore Olivier Ravanello, qui co-présidait la SDF avec Antoine Genton.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

9h-10h : La Médiasphère

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques