Fabienne Carat : "Danse avec les stars est un concentré de vie"

Fabienne Carat : "Danse avec les stars est un concentré de vie"

DirectLCI
INTERVIEW – Plus belle la danse. Toujours en compétition, la comédienne Fabienne Carat nous dit tout sur son expérience dans "Danse avec les stars". Et malgré les difficultés, l'interprète de Samia Boher dans "Plus Belle la vie" s'éclate.

Comment vous sentez-vous à la veille du prochain prime ?
Je me sens un peu mieux que les autres semaines, je suis moins stressée. Même s'il y a toujours l'envie de réussir sa prestation et de rester concentré. Je suis très heureuse d'être là et d'avoir appris une nouvelle danse pour samedi : la valse. C'est très difficile, et certaines parties font énormément souffrir, mais j'ai pris beaucoup de plaisir dans cette danse d'une grande volupté.

Qu'est-ce qui a été le plus difficile jusqu'à présent ?
L'effort physique. C'est difficile parce qu'on doit être concentré en permanence. Mais ça, je m'y attendais un peu. "Danse avec les stars" est une grande et jolie machine. Il faut toujours garder le cap et ne jamais oublier la chance qu'on a d'être là. Ça permet de surmonter les difficultés.

Pourquoi avez-vous eu envie de participer à "Danse avec les Stars" ?
J'ai pris l'émission comme un défi personnel. J'avais envie de travailler dur, d’apprendre et de progresser. Je l'ai fait aussi pour le plaisir et l’opportunité d'apprendre autant de danses sur une période aussi courte, c'est un immense cadeau.

A LIRE AUSSI >> Enjoy Phoenix déprime : et si elle quittait "Danse avec les stars ?" 

Quel est le candidat qui vous fait le plus peur ?
C'est moi-même (Rires). Je sais que je suis capable du meilleur comme du moins bon ! On n'a qu'une seule chance : en deux minutes il faut assurer et retranscrire le travail qu'on a fait toute la semaine. Il ne faut pas se louper. Et comme je suis une boule d'émotion, ce n'est pas toujours évident de maîtriser ses émotions pour ne pas que ça altère la prestation. Mais je ne peux pas vraiment me comparer aux étoiles qu'il y a dans l'émission car je pars de zéro, et il y a de très bons danseurs, qui en font même leur métier. Disons que chacun a ses petits atouts.

La danse est un incroyable vecteur d'émotion. Pourquoi les candidats passent-ils leur temps à pleurer ?
Moi j'essaie de ne pas pleurer devant les caméras. Dès que je sens que ça monte, je m'en vais ! Pourquoi on pleure facilement ? Déjà on est très fatigués, donc à fleur de peau. "Danse avec les stars" nous pousse aussi à l'introspection. On nous demande de réfléchir à des choses intimes sur lesquelles on ne s'est jamais arrêtés. Et il y a toujours quelque chose qui va nous toucher. Le fait d'être très exposés aussi, filmés quasiment tout le temps, puis se retrouver en direct toutes les semaines, ce n'est pas évident.

L'émission pousse-t-elle au travail sur soi ?
"Danse avec les stars", c'est un concentré de la vie. Ça fait 10 ans que je suis dans une série, Plus Belle la vie, et tout ce que j'ai vécu, les hauts et les bas, ici on les vit en accéléré. On est obligés de passer par l'auto-analyse et de gratter dans le passé et les émotions. On apprend à mieux se connaître.

Qui dit exposition médiatique, dit critiques. Êtes-vous armée contre cela ?
Moi je me suis toujours dit que je faisais cette émission pour le plaisir, donc je ne lis pas les critiques. De toute façon Internet est une espèce d'exutoire ou on critique tout. Mais pour le moment je touche du bois car j'ai réussi à préserver et à rester sur le positif.

A LIRE AUSSI
>> Olivier Dion : "Je n'ai pas envie de mettre en avant mon physique"

Plus d'articles

Sur le même sujet