Faut-il regarder (ou pas) "Au service de la France", ce soir sur Arte ?

Faut-il regarder (ou pas) "Au service de la France", ce soir sur Arte ?

BOF BOF – La chaîne franco-allemande lance "Au service de la France", une série parodique sur les services secrets français dans les années 60. Une fiction de 12 épisodes de 26 minutes créée par Jean-François Halin, ex-auteur des Guignols et scénariste des deux OSS 117, qui nous a laissés perplexes.

Oui, parce que c'est écrit par le scénariste de OSS 117
Il nous avait fait mourir de rire avec OSS 117. Jean-François Halin, le scénariste des deux longs-métrages avec Jean Dujardin, nous plonge à nouveau dans le quotidien des espions français avec fiction qui se veut aussi décalée et déjantée que les films de Michel Hazanavicius. L'histoire ? Dans le Paris des années 1960, André Merlaux, 23 ans, est recruté pour être formé au métier d'agent secret. Mais, la réalité est loin de ce qu'il pouvait imaginer et les espions ne sont que des fonctionnaires fainéants plus préoccupés par leurs notes de frais que par leur mission...

► Non, parce que ce n'est pas drôle du tout
Développée au départ pour Canal+, c'est finalement Arte qui a récupéré Au service de la France. Présentée comme une parodie drôle et décalée, la série ne nous a même pas décroché ne serait-ce que l'once d'un sourire. Plombée par un rythme trop lent, la nouveauté tombe complètement à plat faute de répliques piquantes. Trop d'absurde tue l'absurde.

► Oui, si vous êtes fan de Gossip Girl
Dans le rôle d'André Merlaux, le jeune agent secret lunaire et idéaliste, on retrouve Hugo Becker, que les fans de Gossip Girl connaissent bien puisqu'il a joué dans la saison 4 de la série pour ados. Il incarnait le prince Louis Grimaldi, dont Blair Waldorf (Leigton Meester) tombait éperdument amoureuse. On l'a aussi vu l'an dernier dans Chefs, sur France 2, dans le rôle d'un cuisinier en devenir aux côtés de Clovis Cornillac.

► Non, parce que Arte nous avait habitués à mieux
Un peu plus discrète que les autres grandes chaînes, Arte se distingue depuis quelques années par une programmation pointue et originale en matière de séries. D'Ainsi soient-ils (sur la vie des prêtres) à Real Humans (qui se penche sur la problématique des clones) en passant par Borgen (sur la politique) ou encore Hatufim - Prisonniers de guerre (la série israélienne qui a inspiré Homeland), la chaîne franco-allemande n'a jamais eu peur de traverser les frontières et d'aborder des sujets sensibles. Sauf que cette fois, la sauce ne prend vraiment jamais...

Au service de la France, tous les jeudis à 20 h 50 sur Arte.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques