Frédéric Lopez : "Je trouve que les cyniques et les ricaneurs sont démodés"

Frédéric Lopez : "Je trouve que les cyniques et les ricaneurs sont démodés"

DirectLCI
INTERVIEW - C'était un pari risqué. La semaine dernière, Frédéric Lopez lançait "Folie Passagère", son nouveau talk-show dont il avait gardé le concept secret. Après un démarrage réussi devant 1,3 million de téléspectateurs (12, 2% du public), l'animateur qui recevra ce mercredi Pierre Palmade et Renaud Lavillenie, revient pour "metronews" sur la nouveauté qui a pu dérouter certains...

"Folie Passagère" a attiré 1,3 million de curieux jeudi dernier. Heureux ?
Oui, je suis très heureux que cette émission existe enfin, car je l'avais en tête depuis longtemps, et c'était devenu très encombré dans mon cerveau ! Comme c'est un programme très particulier, je n'avais pas envie d'en parler avant pour laisser la surprise au public. Je suis ravi que celui-ci ait répondu présent, même si je sais que les audiences vont probablement redescendre pour ensuite se stabiliser.

Le programme, qui ne ressemble à rien de ce qui se fait à la télévision, a dérouté certains téléspectateurs. Le comprenez-vous ?
Si vous m'aviez dit que mon émission était déjà vue, j'aurai été très triste. Je sais qu'il y a beaucoup d’informations nouvelles, et que forcément que ça peut dérouter des gens. Mais si certains n'ont pas tout compris, j'ai eu des retours très positifs de personnes qui ont adhéré à 100%, parce qu'ils ont trouvé ça drôle, léger, glamour, profond.

Quelles ont été les principales critiques ?
On m'a dit qu'il y avait trop de chroniqueurs, par exemple. Mais rassurez-vous je connais tous leurs prénoms et le public aussi va apprendre à les connaître. On m'a aussi demandé ce que le chercheur faisait sur le plateau. C'est vrai que dans les autres talk-shows on les voit pas mais je trouve ça super qu'on les mette en avant car même s'ils sont dans l'ombre, ils font des choses extraordinaires pour l'humanité. Pareil pour l'anonyme. J'ai choisi d'inviter quelqu'un qu'on ne connaît pas mais qui avait autant de mérite, si ce n'est plus, que ceux qui se trouvaient sur le plateau.

"Plus tu montes en haut d'un cocotier, plus ton cul est exposé"

Quels ajustements allez-vous apporter ?
On va faire un petit effort d'explication et rajouter de la lisibilité. Les chroniqueurs vont se présenter, parler d'eux et raconter pourquoi ils font cela, car rien n'est gratuit dans le programme. Quand ils mettent à l'épreuve l'invité, c'est pour tester ses réactions et son sens de l'autodérision. Je vais rappeler le concept de "Folie Passagère" : nous rencontrons des gens inspirants et nous testons leur sens de l'autodérision.

C'est difficile de trouver des formats orignaux pour la télévision. On a le sentiment que tout a été fait...
Je ne cherche pas forcément à faire des choses différentes. Je me demande juste quel programme j'aurai envie de voir à la télévision. Et en ce moment j'avais envie de quelque chose de joyeux et de léger.

Vous parlez beaucoup de générosité. Mais est-ce possible d'en avoir à la télévision ?
Je ne me pose pas la question comme ça, car je ne regarde pas beaucoup la télévision. Mais la gentillesse et la générosité sont des qualités qu'on voudrait faire passer pour ringardes alors que je pense que c'est l'avenir du monde. Je trouve que les cyniques et les ricaneurs sont démodés et tristes à mourir. C'est très simple, moi je suis attiré par les gens positifs qui sont attirés par un monde plus beau. Ma vie n'est faite que de ça en ce moment, et je peux vous dire que c'est contagieux.

Les commentaires cyniques ne vous atteignent-ils pas ?
Un jour on m'a dit, il y a très longtemps : "Plus tu montes en haut d'un cocotier, plus ton cul est exposé". Après ça fait partie de la vie, c'est normal. Les critiques je les écoute, car c'est super. Le dénigrement par contre, je suis complètement imperméable.

A LIRE AUSSI
>> Vu de Twitter : "Folie Passagère" laisse perplexe
>> "Folie Passagère" : c'est quoi le délire de Frédéric Lopez ?

"Folie Passagère", ce soir à 22 h 20 sur France 2.

Plus d'articles

Sur le même sujet