Gad Elmaleh : La pub LCL, je pensais que c'était bien"

Gad Elmaleh : La pub LCL, je pensais que c'était bien"

INTERVIEW - Gad Elmaleh fête deux décennies d'humour et de rire sur scène dans un nouveau spectacle. A cette occasion, l'humoriste livre quelques détails sur ce nouveau show et se laisse aller à quelques confidences.

Vous célébrez vos "20 ans de scène" dans un spectacle inédit, comment vous sentez-vous ?
Il y a toujours un peu de stress, de la peur. Surtout le premier jour où j'avais un peu d'appréhension parce qu'il y avait plein de choses à mettre en place. Ce spectacle est une espèce de superproduction. Avoir des musiciens, des chanteurs, des écrans vidéos, c'est tout nouveau pour moi. Il y a des gens que je croise dans les loges, je ne sais même pas qui ils sont !(rires) Partager parfois la lumière, ça fait du bien. Ça apaise. Et puis, ça fait 20 ans que je suis seul, je peux partager aujourd'hui. C'est le résumé non pas de ce que j'ai fait mais de tout ce que je n'ai pas pu faire pendant vingt ans. Ce n'est pas qu'un spectacle mais une fête. 

20 ans de carrière sur scène, ça impressionne...
C'est passé tellement vite. Entre le 10 décembre 1994 où je monte tout seul sur scène à Montréal pour faire mon show et aujourd'hui, bien sûr qu'il s'est passé des milliers de choses, j'ai appris beaucoup, mais surtout j'ai tissé une relation avec le public. J'ai une vraie histoire avec lui. Je le ressens profondément surtout quand je fais des petites références à mes anciens spectacles, des petits clins d’œil ça connecte tout de suite. Les gens partent au quart de tour ! Ça me touche tellement !

"Il n'y a rien de pire qu'un comique qui n'a plus d'idées"

C'est important ces clins d'œil au passé?
Les personnages reviennent tous à leurs manières. Dans le nouveau spectacle, il y a le texte d'un mec bourré, je dis juste le mot australopithèque et les gens applaudissent parce qu'ils savent exactement de quoi je parle. J'aime cette complicité. Le jour où Florence Foresti fêtera ses 20 ans de scènes, j'attendrai qu'elle parle de l'avion de Barbie. Une façon de se rappeler que "j'étais là quand elle l'a créé".

Est-ce qu'il vous arrive d'avoir peur de ne plus avoir d'idées ?
Ce n'est pas vraiment la peur de la page blanche, mais j'ai peur parfois de ne pas avoir d'idées originales. C'est ça qui m'inquiète le plus. Si je ne trouve pas de bonnes idées, je préfère ne pas faire de spectacles. Il n'y a rien de pire qu'un comique qui n'a plus d'idées, c'est triste. Le jour où ça m'arrive, j'arrête. Sans faire d'adieux. Et puis, pour un humoriste, faire ses adieux, c'est un manque d'humour terrible.

Avez-vous des regrets quant au passé ?
Des regrets non, mais des erreurs oui. Quand tu fais des interviews et tu dis des énormités et quand tu te lis, tu te dis mais comment j'ai pu dire une chose pareille ! Tu n’as pas la bonne réponse dans une émission de télé, tu te trompes dans la mise en scène d'un spectacle. Mais je ne regrette rien, même la pub LCL je pensais que c'était bien. Le public s'est beaucoup exprimé dessus mais ça veut dire qu'il ne me laisse pas faire n'importe quoi. Ça me touche. Je l'assume, je ne vais pas cracher dans la soupe, je pensais que ça allait être bien, j'ai été super bien payé, je n'ai rien caché. Mais en effet, il y a un malentendu ! (rires)

Gad Elmaleh sera au Palais des Sports de Paris pour 20 représentations du 25 novembre au 20 décembre pour son spectacle "20 ans sur scène". Le DVD du spectacle "Sans Tambours" sera disponible en DVD dès le 19 novembre.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques