Jeff Panacloc : ''Je ne me débarrasserai jamais de Jean-Marc''

Jeff Panacloc : ''Je ne me débarrasserai jamais de Jean-Marc''

INTERVIEW – Jeff Panacloc cartonne sur scène avec sa marionnette Jean-Marc et son spectacle de ventriloquie. Chaque jour, ce duo improbable "perd le contrôle", le nom du show. A l'occasion de la sortie du spectacle en DVD, ce mercredi 4 novembre, metronews a rencontré celui qui a séduit les Français avec son humour corrosif et sa marionnette jaune très trash.

Vos spectacles cartonnent, vous êtes complet partout, comment expliquez-vous votre succès ?
Je ne l'explique pas vraiment. Pourquoi le public vient me voir moi et pas un autre, je ne saurais pas le dire. Mais, je pense que ce que je fais est vraiment différent et que ça attire les gens. Ils ont envie, aujourd'hui, de rire autrement.

Votre DVD sort aujourd'hui, mercredi 4 novembre. Qu'est-ce que les fans vont trouver qu'ils n'ont pas vu ailleurs ?
Il y a des bonus où ils vont partager ma vie et surtout celle de Jean-Marc (sa marionnette, ndlr). Il y a un making of du spectacle et on a fait un documentaire sur ma vie en tournée. Ce sont les secrets des coulisses pour les fans.

Pourquoi votre marionnette s'appelle-t-elle Jean-Marc ?
A la base, s'était une blague faite à un ami de mes parents. Et, c'est resté. Je ne pensais pas connaître le succès avec lui et voilà où on en est. Mais finalement, je trouve ça bien. Ça humanise le personnage et ça le rend plus proche du public.

"La journée, j'économise ma voix"

Dans la vie, vous êtes plutôt timide comme Jeff... ou grand gueule comme Jean-Marc ?
(Rires). Les deux je dirais. Il y a de moi dans Jean-Marc. Je suis grand gueule avec mes amis et assez timide avec les gens que je ne connais pas. Mais je me soigne !

Comment êtes-vous devenu ventriloque ?
J'avais 14 ou 15 ans et je faisais de la magie. Et un jour, j'ai vu un magicien dans un cabaret parisien et, à cette occasion j'ai rencontré un ventriloque : David Michel. Et j'ai parlé avec lui et j'ai adoré ce qu'il faisait, alors j'ai commencé par l'imiter et après, j’ai créé mon propre personnage et trouvé mon style.

Travaillez-vous beaucoup votre voix ?
Au départ oui, maintenant, ça va mieux. Le fait d'être sur scène chaque soir me fait déjà bien travailler, puisque je parle quasiment 2 heures tout seul sur scène. Alors, le reste de la journée, j'économise ma voix.

A LIRE AUSSI >> 3 choses à savoir sur Jeff Panacloc

Votre public va de 7 à 77 ans. N'avez-vous pas peur de choquer les enfants ?
C'est vrai que mon public est large et ça me rend vraiment heureux. Je vois des familles entières venir. Alors, oui, il y a des enfants mais je n'ai jamais eu de problème. J'avoue qu'il arrive que des parents me disent : "Ce n’est pas cool, mon fils a dit 'trouduc' à l'école", mais moi ça me fait marrer (rires).

Comment voyez-vous votre avenir ? Avec Jean-Marc ?
En ce moment, j'écris mon deuxième spectacle, avec Jean-Marc et d'autres... Peut-être que la famille va s’agrandir, on verra. Je ne vois pas l’intérêt de faire du one-man-show parce que je préfère faire un truc inédit et différent. Je ne vais pas me débarrasser de Jean-Marc, c'est évident qu'il fait partie du succès.
 

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques