"La Mante" ce soir sur TF1 : 5 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Carole Bouquet

ZOOM – La comédienne française Carole Bouquet tient le premier rôle de "La Mante", la nouvelle fiction policière de TF1. Une figure incontournable du cinéma français... Mais la connaissez-vous vraiment ?

Carole Bouquet dans la peau d’une tueuse en série ? C’est le défi que relève la comédienne  dans La Mante, une série policière dont TF1 diffuse ce soir les deux premiers épisodes à partir de 21h. L’occasion pour LCI d’explorer le parcours d’une star aussi glamour qu’engagée…

Elle n’a pas aimé être James Bond girl

Après avoir débuté dans Cet obscur objet du désir de Luis Bunuel dans Cet obscur objet du désir (1977) et tourné dans Buffet Froid de Bertrand Blier (1979), Carole Bouquet décroche le rôle de la James Bond Girl Melina Havelock dans Rien que pour vos yeux (1981) aux côtés de Roger "007" Moore. "Je ne me suis jamais autant ennuyée sur un tournage", racontera-t-elle en 2015 à Madame Figaro. "Il fallait être une jolie plante mais pas forcément une bonne actrice", regrette celle qui remportera le César de la meilleure comédienne pour son rôle dans Trop belle pour toi, en 1990.

Elle a partagé la vie de Gérard Depardieu

Carole Bouquet a partagé la vie du producteur Jean-Pierre Rassam, avec lequel elle a eu un fils, Dimitri, en 1981, et du réalisateur Francis Giacobetti, dont elle a un autre fils, Louis, en 1987. Après avoir été mariée au chercheur Jacques Leibowitch, de 1992 à 1996, elle partage jusqu’à 2005 la vie de Gérard Depardieu. "Gérard, c'est la vie même, cela ne veut pas dire que le quotidien est facile, mais j'ai vécu des moments prodigieux", dira-t-elle à Gala en 2014. Depuis trois ans, elle est la compagne de l’homme d’affaires Philippe Sereys de Rothschild.

Elle a été mise sur écoute par l’Elysée

De 1983 à 1986, l’actrice a été victime de l’affaire des écoutes téléphoniques illégales pratiquées par la cellule antiterroriste créée à l’Elysée par François Mitterrand. Lors du premier procès en 2005, le patron de la cellule, Christian Prouteau, expliquera que c’était en réalité son mari, Jean-Pierre Rassam, qui était écouté, en raison de ses relations avec l’ancien président algérien Chadli Bendjedid. Surnommée "Bûche", la comédienne obtiendra un euro symbolique et 6 000 euros pour ses frais d’avocats lors du procès en appel, en 2007.

Elle est porte-parole de La Voix de l’Enfant

La comédienne est depuis 1985 la porte-parole historique de La Voix de l’Enfant, association qui vient en aide aux enfants qui souffrent de maltraitances. "C’est parce que la petite fille que j’étais a eu des moments de grande tristesse que je ne suis pas sourde à la douleur des enfants", a-t-elle confié dans un entretien accordé à Psychologie Magazine. "Je l’entends même très bien (...) Un rire d’enfant me fait un bien fou, et les pleurs d’un enfant me bouleversent. C’est d’ailleurs pour ça que je suis efficace, parce que je suis très fragile et que je me reconnais dans la douleur des enfants."

Elle s’est engagée en faveur du micro-crédit

Depuis 1998, Carole Bouquet est l’ambassadrice de Positive Planet, l’ONG créée par Jacques Attali pour soutenir des projets de micro-crédit dans les pays en voie de développement. "La microfinance est quelque chose de passionnant, cela rejoint le sens noble de la politique", confiait-elle en 2012 au Plus du Nouvel Obs. "Avec les micro-crédits, les résultats sont palpables rapidement, ils sont concrets. On sait que l’on donne la possibilité de vivre mieux à des dizaines de personnes." 

Plus d'articles

Sur le même sujet