Le CRAN accuse Eric Zemmour de ''délire xénophobe'' sur RTL

Le CRAN accuse Eric Zemmour de ''délire xénophobe'' sur RTL

DÉRAPAGE – Le Conseil Représentatif des Associations Noires a saisi le CSA à la suite d'une chronique de l'éditorialiste diffusée mardi dernier. De son côté, la radio ne souhaite faire ''aucun commentaire'' sur cette affaire.

C'est le dérapage de trop. Le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) a saisi le CSA à la suite d'une chronique d' Eric Zemmour diffusée mardi matin sur RTL. Pour le Cran, il ne s'agit rien de moins qu'un appel à ''une politique de purification ethnique''. L'éditorialiste s'exprimait dans le cadre d'une thématique sur la délinquance. « Seules les sociétés homogènes comme le Japon, ayant refusé de longue date l'immigration de masse, et protégées par des barrières naturelles, si elles n'ignorent nullement les trafics de mafia, échappent à cette violence de la rue. Notre territoire, privé de la protection de ses anciennes frontières, renoue dans les villes, mais aussi dans les campagnes, avec les grandes razzias, les pillages d'autrefois, les Normands, les Huns, les Arabes. Les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent. Une population française sidérée et prostrée crie sa fureur, mais celle-ci se perd dans le vide intersidéral des statistiques », a raconté Eric Zemmour.

Dans un communiqué publié mercredi, le CRAN s'est dit ''absolument stupéfait par la violence de ce délire xénophobe, qui plonge dans une vision hallucinée et pathologique du monde. A entendre Eric Zemmour, on croirait la France d'aujourd'hui plongée dans une sorte de cauchemar médiéval, dévastée par des hordes d'étrangers, nécessairement voleurs et criminels, dans un climat d'apocalypse généralisée.'

Condamné en 2011 pour ''provocation à la discrimination raciale''

Ce n'est pas la première fois qu'Eric Zemmour franchit la ligne rouge. Le journaliste politique âgé de 55 ans a déjà été condamné en février 2011 à une amende pour ''provocation à la discrimination raciale'' à la suite de propos tenus sur France Ô. Après cette condamnation, il avait été écarté de France 2 alors qu'il tenait une chronique dans l'émission ''On n'est pas couché''. A l'époque RTL avait également réagi en déclarant : ''Nous lui avons demandé de veiller au respect des valeurs humanistes de la station''. Une recommandation apparemment non suivie d'effet.

''J'invite RTL à mesurer la gravité des propos de Zemmour qui, en faisant ainsi l'éloge des sociétés prétendument 'homogènes', appelle implicitement à une politique de purification ethnique'', a cette fdemandé le président du CRAN, Louis-Georges Tin. Le CRAN a également demandé à la radio qu'Eric Zemmour soit exclu de la chaîne.

Du côté de RTL : silence radio. Contactée mercredi, la station souhaite, dans l'immédiat, ne faire ''aucun commentaire'' sur cette affaire.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques