Mise en demeure du CSA : TF1 prend acte et lance un appel au dialogue

Mise en demeure du CSA : TF1 prend acte et lance un appel au dialogue

DÉCISION - Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a adressé une mise en demeure à TF1. La chaîne est sommée de cesser la promotion de LCI sur les autres canaux du groupe. TF1 prend acte de cette mesure tout en invitant le gendarme de l'audiovisuel à la réflexion.

Le rappel à l'ordre a été entendu. Le groupe TF1 a annoncé ce jeudi dans un communiqué qu'il prenait acte de la mise en demeure que lui a adressé le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Les Sages demandent en effet à TF1 de respecter l'interdiction de la promotion croisée en faveur de LCI, sa chaîne d'information en continu. 

Si le groupe explique qu'il se conformera à la décision, il demande cependant au CSA d'"ouvrir une réflexion sur la modification que l'arrivée de la chaîne France Info entraine dans le paysage des chaînes d'information en continu et ses conséquences sur les engagements qu'il a pris". Le mois dernier, Gilles Pélisson, le nouveau PDG de TF1 qui a succédé à Nonce Paolini en février dernier, avait saisi l'institution pour modifier cette interdiction qui figure dans la convention du 8 octobre 2001 conclue entre le gendarme du PAF et TF1. 

Quid de France Télévisions ?

Si les chaînes du groupe TF1 n'ont pas le droit de faire de publicité pour LCI, les différents canaux de France Télévisions sont autorisés de leur côté à faire la promotion de la nouvelle chaîne France info sur leurs différentes antennes. " La promotion exceptionnelle relative à la chaîne France Info, réalisée sur les antennes des services publics (France Télévision et Radio France) ne pouvait être anticipée par les signataires de la convention autorisant LCI à émettre en clair", poursuit TF1 dans son communiqué. 

"Elle a créé une situation de concurrence inédite qui modifie substantiellement le cadre d’analyse pour LCI des engagements pris par le Groupe TF1. Le Groupe TF1 reste donc à la disposition du CSA pour étudier avec diligence les mesures qui pourraient être engagées pour rétablir des principes de libre concurrence et d’égalité de traitement compromis par la situation concurrentielle actuelle"

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques