Nathalie Péchalat pense que Philippe Candeloro ferait parfois mieux de se taire

Nathalie Péchalat pense que Philippe Candeloro ferait parfois mieux de se taire

TACLE – Nathalie Péchalat et Philippe Candeloro étaient invités dans ''C à vous'', diffusé lundi sur France 5, à l'occasion de leur participation au nouveau spectacle ''Holiday on Ice''. Ils ont également évoqué les accusations de sexisme portées contre le patineur.

Sur la glace, les dérapages sont fréquents. Dans les tribunes aussi. Nathalie Péchalat et Philippe Candeloro étaient invités dans l'émission ''C à vous'', diffusée lundi sur France 5. Les deux pro du patinage artistique ont évoqué leur participation au nouveau spectacle de ''Holiday on Ice''.

Entre la poire et le fromage, ils ont également abordé avec Anne-Sophie Lapix l'épineux sujet des commentaires sportifs alors que Philippe Candeloro officie avec Nelson Monfort sur France Télévisions tandis que Nathalie Péchalat anime les compétitions sur Eurosport.

Candeloro, un beau ''gugusse''

Philippe Candeloro a tout d'abord émis l'idée qu'il faudrait ''s'améliorer sur le fond'' et ''être plus proche des athlètes''. Nathaie Péchalat lui a alors rétorqué : ''Il faut que tu rejoignes Europsport c'est beaucoup plus technique''. ''Sur Eurosport, ils n'ont pas les commentaires des gugusses que nous sommes'', a souligné le patineur.

Une belle perche que sa collègue a saisi au vol. Philippe Candeloro avait, en effet, été très critiqué pour ses propos sexistes émis sur les chaînes de France Télévision alors qu'il commentait les JO d'hiver de Sotchi en 2014.

Des années de travail

''Ce que je te reproche Philippe, c'est de faire des blagues, parler de choses un peu légères pendant qu'on fait les performances parce que pour nous c'est un investissement sur des années et des années et ça j'aime moyennement.''

Nathalie Péchalat ne s'est ensuite pas laissé distraire par l'histoire de petite culotte que tentait alors de raconter Philippe Candeloro. ''Non, pendant l'épreuve il faut se taire ou alors respecter le travail'', a-t-elle conclu.

A LIRE AUSSI  >> Propos sexistes à Sotchi : Candeloro répond aux "coincés de la fesse"

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques