"On n'est pas couché" devient l'émission spéciale et en direct "On est solidaire"

"On n'est pas couché" devient l'émission spéciale et en direct "On est solidaire"

DirectLCI
CHANGEMENT - Exceptionnellement, France 2 bouleversait ses programmes samedi soir. La chaîne publique proposait une émission en direct présentée par Laurent Ruquier, à la place de la diffusion de "On n'est pas couché".

"On ne pouvait pas laisser les programmes ordinaires, Patrick Sébastien ou diffuser l'émission enregistrée jeudi", annonce Laurent Ruquier. Ce samedi soir, à 22 heures, On n'est pas couché devient à On est solidaire.

L'animateur et ses deux chroniqueurs reçoivent artistes, politiciens, intellectuels autour de la table pour exprimer leur peine, soutenir les victimes, se montrer solidaires et rassembler. Léa Salamé cite Albert Camus, "chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu'elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande", Yann Moix veut "réhabiliter le droit à avoir peur" car "nous aimons la vie".

Le premier devoir est l'amour

Avant d'accueillir les personnalités du spectacle et de divers horizons telles que Frédéric Beigbeder, Vikash Dhorasoo, Manu Payet, Kheiron ou encore Youssoupha, ce sont les politiciens qui ouvrent le bal avec des représentants de tous les bords politiques. Razzy Hamadi (PS), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Edouard Philippe (LR) et Jean-Luc Mélenchon (PdG). Les uns expriment leur colère "froide", les autres leur "droit de haïr et de mépriser", le tout dans un calme inédit dans l'émission imposé par le deuil et les tragiques événements.

Pour Jean-Luc Mélenchon, "on a des devoirs : humain d'abord. Parce que nous sommes d'accord sur rien, c'est la force de la France. Mais il s'agit de faire bien comprendre : la peur, pour être courageux, il faut avoir peur. Les autres sont des insouciants. Notre premier devoir est l'amour".

Le monde du spectacle solidaire

Après la politique, place aux personnalités du spectacle. Gérard Jugnot ou encore Catherine Frot ont spontanément accepté l'invitation de Laurent Ruquier. Pour cette dernière, "je me sentais très seule, j'avais besoin de retrouver mes semblables, c'était l'occasion de partager quelque chose qui m'a fait sentir désemparée". L'actrice Sylvie Testud veut appeler aux rassemblement contre les "sauvages qui attaquent notre civilisation".

Youssoupha a annulé son concert par solidarité avec les victimes des attentats. Sur le plateau de On est solidaire, le rappeur avait envie de "partager un ressenti avec des gens différents, parce que c'est ça, la vraie France. J'ai beaucoup de proches qui étaient au Bataclan. Il y a un ressenti très lourd". Michèle Laroque, quant à elle, ne voulait pas être séparée du public : "on continuera à être sur scène et sur les écrans. Je ne sais pas lutter contre Daesh, mais je sais faire du bien aux gens, à les faire rire".

A LIRE AUSSI >> Non, François Hollande n'a pas (encore) pris les pleins pouvoirs

Plus d'articles

Sur le même sujet