Raphaëlle Dupire : pour l'ex-Miss Météo du "Grand Journal", Enora Malagré est "une petite c...."

Raphaëlle Dupire : pour l'ex-Miss Météo du "Grand Journal", Enora Malagré est "une petite c...."

RETOUR DE BÂTON – La jolie blonde, désormais brune, est revenue sur son expérience express de Miss Météo sur Canal +, pour le magazine GQ. Un et demi après avoir été évincée de la chaîne cryptée, elle révèle les coulisses (pas toujours roses) du "Grand Journal".

Aussitôt arrivée, aussitôt repartie. Raphaëlle Dupire aura tenu quinze jours à la présentation de la météo de Canal +, ce qui correspond à dix bulletins sur la pluie et le beau temps (assez catastrophiques, soyons honnêtes). C'était en août 2014. Depuis, la jeune femme est devenue directrice artistique dans la mode et compte bien oublier cette courte expérience, qu'elle qualifie d'"incroyable, mais pas très cool", dans un entretien accordé au magazine GQ . Le premier depuis cette période douloureuse de sa jeune carrière.

Lorsqu'elle commence la météo, la jeune femme de 20 ans n'a pas d'expérience et se sent vite dépassée par l'exercice. "Mon prompteur était 15 fois plus loin que celui d'Antoine [de Caunes], je ne voyais rien. En plus je vous avoue qu'à la fin, je picolais avant d'y aller. Je mangeais des Kit Kat tout le temps et buvais deux coupes de champagne avant la météo. II y en a une que j'ai faite bourrée, elle est facile à trouver j'ai l'oeil gauche qui se referme !", révèle-t-elle.

Pas facile de s'imposer

Raphaëlle raconte que la présence de la précédente Miss Météo, Doria Tillier, dans les locaux la perturbait. "Elle arrivait tous les matins avec les beignets, avait un check perso avec tout le monde, moi je ne checkais personne et je rougissais quand on me parlait... !", raconte-t-elle, avant d'ajouter que ses textes n'étaient pas bien préparés à cause d'un conflit entre ses auteurs. "Ils étaient bons séparément mais n'avaient pas le même humour... du coup j'étais au milieu d'une bataille constante et c'était un enfer", a-t-elle expliqué.

EN SAVOIR + >>  PHOTOS - Qui est Raphaëlle Dupire ?

C'est d'ailleurs elle-même qui, sentant le vent venir, a demandé à avoir un entretien avec la production. "Ça ne marchait pas du tout, j'ai juste demandé à ce qu'ils tiennent leur engagement en me payant jusqu'à la fin, ce qu'ils ont fait. En vrai, ils étaient tous un peu désolé pour moi", a-t-elle confié. Lucide et fair-play, elle avoue : "Ce qui m'a révolté, c'est ce qu'ils ont fait à Monsieur Poulpe et Alison Wheeler [ses remplaçants à la météo juste après son licenciement, ndlr.]. Encore moi, j'étais nulle, mais eux ils étaient top, ils méritaient leur place".

Ambiance dans les loges

Au-delà de sa mauvaise expérience, Raphaëlle Dupire ne mâche pas ses mots quant à l'ambiance qui régnait dans les coulisses du "Grand Journal". "J'ai trouvé que les gens étaient tristes, qu'ils faisaient semblant d'être copains, que c'était abominable", résume l'ancien mannequin. Du côté des chroniqueurs, cette dernière ne garde pas non plus un très bon souvenir, "entre celui qui m'a directement dit du mal des autres et l'autre qui m'a confié qu'elle prenait un Xanax avant chaque émission".

Par ailleurs, Raphaëlle Dupire a très mal vécu les critiques des médias à son égard, et tout particulièrement celle d'Enora Malagré dans l'émission "Touche pas à mon poste". "C'est le seul moment où j'ai eu envie de baffer quelqu'un, je me suis dit que si cette petite co*** était en face de moi, je lui dirais ses quatre vérités. Bref je suis bien contente de ne pas être devenue une fille comme ça. Elle n'est pas c**, mais moi, contrairement à elle, j'ai trop d'amour propre pour jouer la fille con pour y arriver", a-t-elle déclaré sans concession.

À LIRE AUSSI 
>>
  Le Grand Journal : Raphaëlle Dupire ne sera plus la Miss Météo
>> Le Grand Journal : il n'y aura pas de Miss Météo dans la nouvelle version  

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques