"Selfie": la série comique saoudienne qui dézingue Daesh

"Selfie": la série comique saoudienne qui dézingue Daesh

DirectLCI
BRAVACHE - "Selfie" est devenue la série la plus regardée par les Saoudiens. Pourtant, sa liberté de ton vis-à-vis des problématiques sociales du pays ne plaît pas à tous.

En Arabie Saoudite, Selfie frappe fort. Ce feuilleton saoudien, diffusé depuis maintenant deux ans sur la chaîne privée MBC, bouscule de plus en plus les lois conservatrices du pays. Présentée sous forme de mini-fictions d’une demi-heure, cette série décrypte avec humour les sujets de société propres à l’Arabie Saoudite : la drogue, la situation des femmes, l’extrémisme religieux, le chômage…

Entre humour et anticipation

En plein mois de Ramadan, Selfie est particulièrement visionnée et prisée par la population saoudienne, son diffuseur touchant un bassin de 120 millions de téléspectateurs. Elle mêle humour et sujets sociaux, mais ajoute également une dose de futurisme.

Dans l’une des scènes, qui se déroule 100 ans dans le futur, un père annonce à sa fille qu’il a pour elle de très bonnes nouvelles. "Les femmes peuvent conduire ?" s’extasie cette dernière. "Non, non, mais il y a de nouvelles voitures autoguidées !". Cette séquence souligne le fait qu’en Arabie Saoudite, les femmes n’ont toujours pas l’autorisation d’être au volant.

Un autre épisode moque les religions en mettant en scène deux nouveau-nés, l’un né dans une famille chiite, l’autre sunnite, qui sont échangés par erreur à la naissance…et retrouvent leurs familles biologiques 20 ans plus tard, créant une multitude de situations cocasses.

Les conservateurs s’offusquent, Daesh menace la série

Très vite, la série a divisé les opinions. "Selfie est plus bénéfique que cent discours ou articles" estime Issa Alghaith, juge au Conseil consultatif saoudien, auprès de CNN . Pourtant, des menaces ont suivi la diffusion de certains épisodes, tels que celui qui moquait Daesh dans la saison 1 diffusée l’an dernier. Le groupe terroriste a depuis demandé la décapitation de Nasser Al Qassabi, l’acteur comique jouant le rôle principal de la série ; il fait pourtant partie des raisons pour lesquelles les téléspectateurs affluent.

A LIRE AUSSI >>  Arabie Saoudite : les femmes interdites d'accès au Starbucks
"Les menaces ne nous effrayent pas, assure Aws Al Sharqi, le réalisateur de la série, à  CNN . Surtout après que nous ayons constaté la réaction des gens, leur amour et le soutien qu’ils nous apportent. (…)Selfie est une image de notre société. Elle est le miroir de nos questions et problèmes nationaux, Elle capture l’histoire, le présent et les bons et mauvais moments, mais aussi nos défauts. C’est pourquoi elle s’appelle Selfie."

Quand certains voient la satire de l’establishment religieux comme la limite à ne pas franchir, une majorité considère toutefois la série comme un modèle d'ouverture d'esprit. C’est pourquoi les scénaristes préparent déjà la troisième saison.

A LIRE AUSSI
 >>  Arabie Saoudite : le droit de vote accordé aux femmes depuis décembre  

Plus d'articles

Sur le même sujet