"The Walking Dead" saison 6 épisode 4 : Morgan a-t-il commis une erreur fatale ?

"The Walking Dead" saison 6 épisode 4 : Morgan a-t-il commis une erreur fatale ?

DirectLCI
ATTENTION SPOILER – C'est devenu une habitude. Depuis la saison 3, les scénaristes de "The Walking Dead" s'amusent à écrire un épisode entièrement consacré à un personnage secondaire. L'épisode 4 de la saison 6, "Here’s Not Here", était donc consacré à Morgan Jones, le guerrier solitaire incarné par Lennie James.

Morgan Jones, ce mystère... Depuis son retour à l'issue de la saison 5, les téléspectateurs de The Walking Dead s'interrogent sur le parcours de ce personnage qui figurait dans la toute première saison de la série fantastique. Et qui a fait un drôle de bout de chemin depuis, passant du père de famille apeuré au guerrier solitaire adepte des arts martiaux. Lors de l'épisode 3, Morgan refusait de tuer les membres du gang des Wolves, qui tentaient d'envahir Alexandria, préférant les chasser hors les murs de la zone protégée avec son bâton. Après l'épisode 4, "Thank You", marqué par la mort (ou pas?) de Glenn Rhee, les scénaristes ont choisi de consacrer l'épisode 5, "Here's Not Here", à leur antihéros.

Face caméra, le comédien Lennie James raconte son parcours sur les traces de Rick et son groupe. Bien vite, on comprend qu'il est sorti de sa cachette animé de pulsions destructrices. Au point de tuer tout ce qui bouge, y compris les vivants, qui pourraient se mettre sur son passage. C'était jusqu'à sa rencontre inattendue avec Eastman, un ancien psy de la police qui vit reclus dans une cabane où il va enfermer Morgan, afin de le rééduquer. D'abord par la parole, ensuite à travers la pratique de l'aikido. C'est le comédien John Carroll Lynch, excellent second rôle du cinéma américain, qui incarne ce personnage un brin iconoclaste dans ce monde de brutes.

Une amitié de courte durée

Au cours de l'épisode, Eastman va raconter à Morgan comment sa famille a été massacrée par un serial killer qu'il avait aidé à envoyer derrière les barreaux. Et les raisons qui l’ont poussé à ériger la non violence en code de conduite. Leur amitié naissante sera de courte durée puisqu’en voulant éloigner un walker de son protégé, le bon samaritain va être mordu par un walker… De retour au présent, on découvre que c’est à l’un des membres des Wolves qu’il a capturé que Morgan raconte son histoire. Un loup dans la bergerie… L’image est savoureuse. Mais Morgan sera-t-il capable de rééduquer son prisonnier comme il l’a été quelques mois plus tôt ?

A LIRE AUSSI >> Mort ou pas ? Un acteur disparaît du générique

Sur la forme, "Here’s not Here" offre une respiration au téléspectateur, à l’entame d’une saison qui a démarré sur un rythme infernal. Il rappelle, d’une certaine manière, "Slabtown", l’épisode 4 de la saison 5 , entièrement consacré à Beth Greene. Les scénaristes donnent de l’épaisseur à un personnage secondaire, le rendent plus attachant… pour rendre sa mort plus insoutenable ? A voir. Toujours est-il que la bienveillance de Morgan risque d’être mise à rude épreuve par la violence des Wolves. Et l’arrivée, tôt ou tard, du fameux Negan, le pire méchant des comics.

>> The Walking Dead saison 6, chaque lundi sur OCS Choc à 20h55


 

Plus d'articles

Sur le même sujet