Toujours pas assez de femmes à la télévision

Toujours pas assez de femmes à la télévision

DirectLCI
PARITÉ – Selon une étude du CSA, publiée ce jeudi, 63% des personnes vues à la télévision sont des hommes. Dans les fictions, journaux télévisés ou magazines, les femmes restent sous représentées.

Où sont les femmes ? Pas à la télévision en tout cas ! Selon le Baromètre de la diversité du Conseil supérieur de l'audiovisuel, dévoilé ce jeudi, 63% des personnes que l'on a vues en 2015 à la télévision étaient des hommes. Pour établir ses statistiques, l'institution a passé en revue 1 600 programmes – fiction, JT, magazine et documentaire – de 17 chaînes différentes. Malgré les recommandations du CSA, la présence des femmes sur le petit écran n'est passée que de 35 à 37% en trois ans alors que la gent féminine représente 52% de la population.

C'est dans la catégorie fiction, que les femmes sont le plus exposées avec 39% des personnages de films, téléfilms ou séries qui sont de sexe féminin. Au niveau de l'information, on trouve 36% de femmes. Mais sur les plateaux ou dans les reportages, les rôles restent bien répartis : les femmes témoignent, les hommes apportent leur expertise.

Favoriser la visibilité des expertes

Pour renverser la tendance, des initiatives existent. En octobre dernier, le projet Expertes.eu a ainsi été lancé par France Télévisions, Radio France et le groupe Egalis pour favoriser la visibilité des femmes notamment dans les médias. Il met notamment à disposition des professionnels de l'information, un répertoire d'expertes dans tous les domaines : politique, scientifique, sportif...

Depuis le 1er mars 2015, les chaînes ont obligation de comptabiliser les femmes présentes à l'antenne dans le cadre du respect de la loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes du 4 août 2014. Fort de ses résultats en la matière, France 3 souhaitait diffuser le mois dernier un clip d'auto-promotion. Mais la vidéo a été retoquée in extremis pour cause de... sexisme.

A LIRE AUSSI >> VIDÉO – Un clip d'auto-promotion sexiste déprogrammé sur France 3

Plus d'articles