VIDÉO - "T’as une belle truelle ?" : plus de 25.000 signalements auprès du CSA après le canular homophobe de Cyril Hanouna sur TPMP

INDIGNATION- En direct sur C8 jeudi soir, Cyril Hanouna a posté une annonce sur un site de rencontres gay. Il a reçu dans la foulée plusieurs appels d'hommes intéressés et n'a pas hésité à se moquer d'eux en leur faisant des propositions indécentes. Mardi, le CSA dit avoir reçu plus de 25.000 signalements de téléspectateurs indignés.

L'émission "Touche pas à mon poste" une nouvelle fois sous le feu des critiques. En cause, des séquences jugées homophobes par de nombreux internautes. En prime-time jeudi soir sur C8, Cyril Hanouna poste une annonce sur un site de rencontres pour homosexuels : "Bonjour, je me présente, Jean-José, 1,85 m, très sportif et super bien monté, indique l'annonce. Cherche relation courte ou longue selon feeling, bisexuel, je vous invite à déjeuner, et qui sait, peut-être qu'après je vous dégusterai. PS: j'aime quand on m'insulte."

>> La séquence dans son intégralité : 

Il reçoit dans la foulée plusieurs appels d’hommes intéressés par son profil. Comme Mathieu, maçon, à qui le présentateur demande en direct avec une voix efféminée : "T’as une belle truelle ?". Mis sur haut-parleur, l’homme lui rétorque qu’il veut bien lui passer "le crépi" et le prendre dans une "belle bétonnière". La scène dure environ 1 minute 30. Public et chroniqueurs semblent partagés entre malaise et rire.


La twittosphère, elle, a rapidement fait son choix : de nombreux internautes qui ont assisté en direct à la scène ont aussitôt contacté le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). L'autorité française de régulation de l'audiovisuel confie avoir reçu 25.000 signalements, mardi.

Pour mémoire, le CSA avait prononcé une "mise en demeure" en novembre dernier à l'encontre de l'émission, sanctionnant la séquence pendant laquelle Jean-Michel Maire embrassait la poitrine d'une intervenante sans son consentement. Il pourrait ainsi se montrer plus sévère à la suite de ces signalements. Si vous souhaitez en savoir plus sur le processus de sanctions, cliquez ici.  

Une "violence invraisemblable", réagit le Centre LGBT Paris-Ile de France

Jointe par LCI ce vendredi, Flora Bolter, coprésidente du Centre LGBT Paris-Ile de France, condamne fermement le comportement du présentateur : "Nous sommes bien évidemment consternés par cette initiative, qui est d’une violence invraisemblable- au nom d’un ‘humour’ douteux - envers les personnes dont les échanges privés ont ainsi été livrés à la télévision, entourés de rires gras et moqueurs". 


La responsable associative craint "les effets de ce genre de moqueries sur les jeunes LGBT, en particulier les jeunes gays". D’autant que "le timing est également particulièrement consternant, au lendemain de la journée internationale contre les LGBT-phobies". 

Cyril Hanouna "très triste et très peiné par toutes ces accusations"

Cyril Hanouna, de son côté, réfute l'accusation d'homophobie et estime ne rien avoir à se reprocher. Joint par L'Express, il explique ainsi :  "Il n'y aura jamais aucune séquence homophobe dans mes émissions ! Bien au contraire. Je suis le plus fervent défenseur du Refuge (association qui vient en aide aux jeunes homosexuels, ndlr), dont j'ai défendu la cause depuis le début de la semaine, et encore dans l'émission, pour la semaine contre l'homophobie à l'école". Ne souhaitant pas "entrer dans ces polémiques", le présentateur dément avoir voulu heurter qui que ce soit sur le plateau de son émission. 


Même son de cloche sur le blog de Jean-Marc Morandini, où Cyril Hanouna précise être "très triste et très peiné par toutes ces accusations". Avant de préciser que ce genre de séquence a déjà été faite des centaines de fois à la radio sur Virgin ! Personne n'avait rien trouvé à redire, c'était 'le messager de l'espoir' et cela faisait rire tout le monde. Et aujourd'hui, comme par hasard on trouve que c'est homophobe".


L'association citée par l'animateur, Le Refuge, s'est justement dite quant à elle "consternée" et a annoncé ne pas exclure des poursuites judiciaires.  "Cette attitude et ces propos à large diffusion publique véhiculent une image dégradante des personnes homosexuelles en les réduisant à une caricature sous une connotation exclusivement sexuelle qui ne peut qu’alerter l’association", s'explique-t-elle dans un communiqué. Avant de souligner qu’un tel sketch "tend dangereusement à conforter toute position homophobe".

Ce n'est pas la première fois que Cyril Hanouna est accusé d'homophobie. En décembre 2016, l’association des journalistes LGBT avait ainsi relevé 42 mentions relatives à l’homosexualité dans son émission, citant notamment les moqueries dont fait l’objet le chroniqueur Matthieu Delormeau, "souffre-douleur numéro un". En janvier dernier, Frédéric Mitterrand, ancien ministre de la Culture, avait déploré les "plaisanteries homophobes" prononcées "en permanence" dans TPMP. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques