"Danse avec les stars 8" - Lenni-Kim : "Je ne serai pas forcément le chouchou, au contraire"

DirectLCI
JEUNE POUSSE - Benjamin de la compétition venu du Québec, le jeune chanteur de 16 ans arrive dans le concours sur la pointe des pieds. Un statut qui selon lui pourrait bien rendre les juges plus exigeants à son égard.

Il affiche un regard satisfait. Lenni-Kim répète depuis seulement quatre jours quand nous le rencontrons, le soir de la conférence de presse du 28 septembre. "Il y a encore beaucoup de boulot, je pense que ça va le faire", nous explique-t-il. Sa partenaire, Marie Denigot, confirme : "On est sur une bonne lancée". Repéré dans The Voice Kids, le jeune chanteur venu du Québec a bien grandi et vient tenter sa chance dans la huitième saison de Danse avec les stars. Mais si on le voit danser dans ses clips, les pas qu'il a l'habitude de faire n'ont évidemment rien à voir avec ce qui l'attend dans le concours de danse de TF1...

LCI : Il y a déjà de bonnes bases de danse chez Lenni-Kim...

Marie Denigot : Je n’appellerai pas ça des bases (elle rit). La motricité est là. Lenni danse un peu le hip-hop mais il n'a aucune base de latines, aucune base de standard ni de danse à deux, donc de connexion, du fait de faire attention à l’autre. Forcément, il apprend et mémorise vite les pas. Mais après, pour tout ce qui est de la technique et de savoir danser avec une partenaire, ça s’apprend.

LCI : Lenni-Kim, y a-t-il une danse que vous appréhendez en particulier ?

Lenni-Kim : La samba car il paraît que c’est la plus difficile des danses latines. Dans le ballroom, je vous dirais que ce que je redoute le plus c’est le quickstep. C’est hyper rapide à ce qu’il paraît donc j’ai hâte de voir les deux styles (il grimace).

Marie Denigot : Tu as tout compris ! Au niveau des latines, c’est la samba qui est la plus technique et pour le quickstep, il faut s’accrocher.

LCI : Nicolas Archambault, le nouveau membre du jury, est Québécois. Tout comme Jean-Marc Généreux et tout comme vous, Lenni-Kim. Vous êtes également le benjamin de la saison. De quoi être un peu privilégié ?

Lenni-Kim : Oh, non non ! Je ne crois pas. On n’est pas dans le mode "Salut tout le monde, on est au Québec !" On est au niveau professionnel là, il n’y aura aucune place pour le favoritisme. Je ne pense pas que je serai forcément le chouchou. Au contraire, peut-être bien qu’ils vont être plus sévères avec moi parce que les deux sont Québécois.

Marie Denigot : Je pense qu’ils vont en attendre justement beaucoup de toi parce qu’il y a un côté un peu fraternel, patriote. Ils vont vouloir que tu te surpasses toujours de semaine en semaine. Ce n’est pas forcément un avantage.

En vidéo

DALS 8 : "La danse que j'appréhende le plus, c'est..."

J'aurai réussi mon aventure si je n'échappe pas Marie dans un porté !Lenni-Kim, blagueur avec sa partenaire

LCI : Marie, quelle note de 0 à 10 donneriez-vous à Lenni-Kim ?

Marie Denigot : Je lui donnerais 10 ! Tout simplement parce que tu es motivé, tu es à l’écoute, tu as confiance en moi. En termes de tes qualités d’élève.

Lenni-Kim : Je me donnerais un 2 parce qu’il y a encore beaucoup de boulot à faire. Et Marie, je lui donne 20 sur 10 !

LCI : Complétez la phrase : "J’aurai réussi l’aventure Danse avec les stars si…"

Lenni-Kim : Si je n’échappe pas Marie dans un porté ! Je blague (il rit). Je vais faire super attention à elle, je suis vraiment content que ce soit elle. Je vais bien veiller sur Marie, je n’ai pas l’intention de la laisser échapper du tout ! J’ai 16 ans, je n’ai pas énormément de muscle et du coup, bah voilà…

Marie Denigot : J’ai confiance, je fermerai les yeux !

En vidéo

DALS 8 : "J'aurai réussi mon aventure si..."

Danse avec les stars, saison 8, tous les samedis à 21h dès le 14 octobre sur TF1

Plus d'articles

Sur le même sujet