VIDÉO - Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy dans "Salut les Terriens" : le CSA ouvre une instruction

VIDÉO - Laurent Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy dans "Salut les Terriens" : le CSA ouvre une instruction

DirectLCI
ZAPPING – La dernière émission de "Salut Les Terriens" diffusée dimanche et présentée par Thierry Ardisson est dans le collimateur du CSA. Le comportement du chroniqueur et humoriste, Laurent Baffie, à l’encontre de Nolwenn Leroy n’a vraiment pas plu aux téléspectateurs. Ce lundi après-midi, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel dénombrait pas moins de 51 signalements.

Un moment gênant de la télévision. Samedi soir, Nolwenn Leroy était l’invitée de Salut les Terriens sur C8. Et comme à son habitude, l’acolyte de Thierry Ardisson, Laurent Baffie a fait grincer des dents. Pendant l’interview de la chanteuse, l’humoriste en a profité pour lui remonter sa robe. "Il faut du cul […] il faut du cul !", explique-t-il devant un public et des invités partagés entre malaise et rires.


Nolwenn le repousse de la main à plusieurs reprises et tient à préciser, a posteriori : "Je laisse faire parce que c’est Laurent et c’est mon ami". Des propos qu’elle réitèrera quelques instants plus tard, comme pour éteindre un début d’incendie, alors que la chaîne a déjà fort à faire avec la perception du consentement chez son autre présentateur star, Cyril Hanouna : "Non, mais on se connaît depuis longtemps, c’est pour ça que je lui laisse mettre la main sur ma cuisse. Il faut quand même expliquer aux téléspectateurs, parce que sinon…"

Le CSA ouvre une instruction

À croire que la chanteuse l'avait vu arriver. Joint par LCI, le Conseil supérieur de l'audiovisuel dénombre près de 51 signalements depuis la diffusion de la séquence en question. Sous l’égide de la loi, le Conseil a ouvert une procédure d’instruction, "une sorte d’enquête", nous a-t-on expliqué. "Il faut vérifier que la chaîne (C8, ndlr) ne contrevient aux dispositions de la loi 1986", relative à la liberté de communication. 


En l’occurrence dans ce cas, "l’interlocuteur du CSA ce n’est ni l’animateur, ni l’émission, mais C8", insiste le gendarme de l'audiovisuel. Malgré l'instruction, "ce n’est pas forcé que cela aboutisse sur une sanction", nous explique notre interlocuteur. La décision sera connue dans les semaines à venir, a-t-on appris. 

"C’était une blague entre Laurent Baffie et Nolwenn Leroy"

Joint par nos confrères de TV Mag, le producteur et animateur de l’émission, Thierry Ardisson, ne mâche pas ses mots : "Je trouve cela incroyable! C’est Orwell! On rêve! […] Si une association de lutte contre le remonté de jupe m’attaque, très bien. Mais, moi, le CSA, je ne reconnais pas cette juridiction intermédiaire !". Et de terminer sur un bon point Godwn : "Le CSA s’appuie sur des signalements, je déteste ce système de dénonciation anonyme. On se croirait en 1942, époque où les Français avaient déjà une fâcheuse tendance à dénoncer…"

Plus d'articles

Sur le même sujet