VIDEO - Zemmour et les terroristes : Riss (Charlie Hebdo) trouve ça "déplorable"

RÉACTION – Riss était invité dans la matinale de LCI pour parler de sa nouvelle BD "La face crashée de Marine Le Pen". Le directeur de la rédaction de "Charlie Hebdo" a également évoqué la une de l’hebdomadaire consacrée cette semaine à Eric Zemmour, épinglé pour ses propos sur les terroristes.

Ce sont des propos qu’il ne peut pas comprendre. Invité dans la matinale de LCI, Riss, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, est revenu sur la polémique déclenchée par les déclarations d’Eric Zemmour sur le terrorisme. Dans le magazine Causeur du mois d’octobre, Eric Zemmour a déclaré qu’il y avait "quelque chose de respectable" chez les jihadistes. "Je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient ", a-t-il dit déclenchant l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme. 


De son côté Charlie Hebdo a décidé d’épingler le chroniqueur avec une caricature de Coco publiée ce mercredi 12 octobre en une de l’hebdomadaire satirique. "Il n’y a rien d’admirable chez les gens qui commettent des attentats. Ça restera toujours minable et je trouve ça déplorable qu’on trouve quelque chose de bien là-dedans", a expliqué Riss qui a fait le choix de cette couverture "pour ridiculiser Zemmour et la fascination qu’il a pour ces gens-là". 

Depuis la tuerie perpétrée par les frères Kouachi au sein de la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, Riss vit sous protection policière permanente. "On s’y fait. On s’adapte aux circonstances (…) Il faut continuer à être soi-même tout en continuant à faire ce journal qui a été mutilé. Il faut se reconstruire soi et reconstruire le journal", a raconté le dessinateur venu présenter sa dernière BD La face crashée de Marine Le Pen


Réalisé avec Richard Malka et Saïd Mahrane, cet ouvrage nous propulse au matin du 7 mai 2017 alors qu’une longue journée attend la présidente du Front National. "L’objectif c’est de mettre dans les mains des lecteurs et des électeurs des informations que peut-être ils n’auraient pas cherchées à obtenir. L’intérêt de la bande dessinée c’est que c’est un mode de communciation populaire, grand public, facile d’accès", a assuré Riss pour qui Marine Le Pen a au sein même de son parti "le cul entre trois chaises".

En vidéo

REPLAY - L'invité de LCI Matin du 12 octobre : Riss

Plus d'articles

Sur le même sujet