Vu de Twitter : les Twittos atterrés par l'intervention d'une prof musulmane dans "Des paroles et des actes"

Vu de Twitter : les Twittos atterrés par l'intervention d'une prof musulmane dans "Des paroles et des actes"

REVUE DE TWEETS – Jeudi 21 janvier, l'émission politique "Des paroles et des actes", sur France 2, recevait Daniel Cohn-Bendit et Alain Finkielkraut pour débattre de l'avenir de la France. Le débat était courtois jusqu'à l'intervention d'une jeune enseignante qui semble s'être tirée une balle dans le pied.

Quel bilan tirer d'une année 2015 si agitée ? Quelles sont les perspectives de la France à l'aube de 2016 ? Quel équilibre peut-on espérer trouver entre la sécurité et les libertés alors que la menace terroriste est toujours plus palpable ? Comment ces questions modèlent-elles la façon de vivre ensemble dans la République ? Ce sont ces questions de fond que David Pujadas proposait à ses invités, Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen vert, et Alain Finkielkraut, philosophe et membre de l'Académie française.

"Pour le bien de la France, taisez-vous"

Tous deux confrontaient leurs idées lorsque Wiam Berhouma, une "jeune femme de confession musulmane" de 26 ans, prof d'anglais dans un collège à Noisy-Le-Sec, en Seine-Saint-Denis, a pris la parole dans le public. "Pour le bien de la France, taisez-vous", a-t-elle lancé à Alain Finkielkraut, lequel venait de dénoncer toutes les formes de racisme.

La jeune femme a  reproché aux intellectuels comme lui d'obscurcir les esprits et de contribuer à l'islamophobie. "Elle a tout faux", ont répliqué de nombreux Twittos, qui l'ont trouvée arrogante, haineuse, et au final, coupable de desservir ce qu'elle croyait défendre. Un débat à poursuivre dans une autre émission ?

A LIRE AUSSI >>  Alain Finkielkraut : élection sous haute tension à l'Académie française
  

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques