"X-Files", saison 10 : alors, ça donne quoi ces retrouvailles ?

"X-Files", saison 10 : alors, ça donne quoi ces retrouvailles ?

ATTENTION SPOILER - Après quatorze ans d’absence, "X-Files" revenait en ce début d'année 2016 pour une saison 10 événementielle sur la chaîne américaine Fox. Six petits épisodes dont la diffusion française débute ce jeudi soir sur M6. Une réussite ? Metronews vous donne son avis.

"This is the end", peut-on lire à la fin du générique de l’épisode 6 de la dixième saison de X-Files, diffusé lundi soir aux Etats-Unis. Une dernière enquête pour achever le revival opéré par Chris Carter, quatorze ans après la saison 9 et huit ans après le second film. Le créateur de la série n’en avait pas terminé avec l’histoire de Mulder et Scully et rouvrait les fameux dossiers classés X. Et les deux agents de se retrouver après de nombreuses années de séparation, prêts à repartir enquêter sur le paranormal.

Du très bon... et du beaucoup moins bon

La saison 10 ne trahit pas la série originale et puise dans son essence même. Même créateur, scénaristes historiques, comédiens adorés du public : tous les ingrédients étaient là pour faire de ce retour une réussite. Et pourtant, après la diffusion des six épisodes, le résultat laisse un sentiment mitigé. Car si on retrouve comme par le passé un mélange entre intrigue fil rouge sur fond de présence extraterrestre et "monstres de la semaine", l'équilibre n'y est pas.

 

Avec le double épisode "La Vérité est ailleurs", qui introduit et conclut la saison, Chris Carter réinvente sa mythologie, renverse nos certitudes et celles de Mulder. Une redéfinition qui partait d’une (bonne) intention, celle de moderniser son propos et d'installer X-Files au coeur de la théorie du complot. Si le premier épisode se montre efficace et nous replonge avec joie dans l’univers de la série, le dernier nous fait remettre en question l’utilité de ce revival, tant son écriture est bâclée. Reste que tout n'est pas à jeter, loin de là.

Un manque global de cohérence

Le 3E épisode, "Rencontre d’un drôle de type", pouvait justifier à lui seul l’existence de ces nouveaux épisodes. Mais ce bijou d’écriture et de drôlerie est contrebalancé par un ratage comme "Babylon", dans lequel Carter a voulu trop en faire. Et si c’était ça le problème de cette saison 10 ? Le papa de X-Files a voulu trop en raconter, lancer tant de pistes, en si peu de temps. Or redéfinir totalement la mythologie d'une série avec six petits épisodes frôle l’inconscience.

Ce retour de X-Files n’est cependant pas une catastrophe. Des épisodes comme "Les Enfants du Chaos" ou "Esprit Vengeur" apportent leur lot de nostalgie et d’émotions et les retrouvailles entre Mulder et Scully sont savoureuses. Mais l'ensemble mais cruellement de cohérence et n'est pas tout à fait la hauteur de l'immense espoir que ce come-back pouvait susciter. "This is the end", vraiment ? Aux dernières nouvelles, une 11e saison serait plus qu'envisagée...

A LIRE AUSSI
>>
Comment David Duchovny s'est battu pour le salaire de Gillian Anderson >>  Chris Carter a terminé le scénario d'un troisième film tiré de "X-Files"  

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques