REVIVEZ - Roland-Garros : Nadal bat Wawrinka en finale et s'offre une "décima" historique !

DirectLCI
TENNIS - Après un match expéditif, remporté par l'Espagnol en un peu plus de deux heures et en trois petits sets (6-2, 6-3, 6-1), Rafael Nadal a remporté un dixième sacre à la porte d'Auteuil. Une performance à peine croyable pour ce joueur qui vient d'entrer encore un peu plus dans l'histoire du jeu, alors qu'il y a quelques mois encore beaucoup le voyaient sur le déclin...

Dans l'histoire. L'Espagnol Rafael Nadal a remporté ce dimanche son dixième Roland-Garros en balayant le Suisse Stan Wawrinka en finale en trois sets 6-2, 6-3, 6-1 en un peu plus de deux heures. Nadal ajoute un quinzième titre du Grand Chelem à son palmarès, à trois unités du record de Roger Federer. C'est son premier trophée majeur depuis 2014 à Paris. Il est le seul joueur de l'histoire à avoir gagné dix fois le même tournoi du Grand Chelem.


Revivez ci-dessous cette victoire de légende dans les conditions du direct.

Live

FLASHBACK


Retour sur les neuf autres années de règne du Roi de l'ocre de la porte d'Auteuil

Roland-Garros : Rafael Nadal en compte 10, retour sur les 9 autres sacres du roi de l'ocre parisien

Roland-Garros : Rafael Nadal en compte 10, retour sur les 9 autres sacres du roi de l'ocre parisien

Sur ces bonnes paroles, nous fermons ce direct. Merci de l'avoir suivi et de nous avoir lus pendant tout ce Roland-Garros 2017. Belle fin de week-end à tous, n'oubliez pas d'aller voter, et à très vite sur LCI.fr.

Pour couronner le tout, Rafael Nadal se voit offrir par son oncle Toni une réplique personnelle du trophée de Roland-Garros. "Stan, tu as été incroyable dans ce tournoi. Continue comme ça, je te souhaite le meilleur pour le reste de l'année", a d'abord tenu à déclarer le Roi Rafa en prenant le micro. "Pour moi, c'est dur d'expliquer ce qui se passe dans ma tête, ma relation avec Paris et les Parisiens. Tout ce que je peux dire, c'est merci beaucoup. Sans vous, et sans le soutien des gens qui m'entourent, aucun de ses 10 titres n'aurait été possible", a conclu le recordman absolu des victoires sur la terre battue de la Porte d'Auteuil.

"Je tiens à féliciter Rafa. Rien à dire sur aujourd'hui, tu étais trop fort. Cela a toujours été un honneur pour moi de jouer contre toi. Bravo à toi et ton équipe pour toute ta carrière. pour moi, cela ne s'est pas passé comme j'en avais rêve. Je remercie tous les gens qui sont venus me soutenir. J'ai vécu deux semaines incroyables, même si aujourd'hui c'était plus difficile (rires). Je n'avais pas espéré un tel soutien. L'ambiance d'aujourd'hui, c'est la dernière chose qui me donne envie de sourire. On se reverra l'année prochaine", a, pour sa part, lâché Stan Wawrinka, beau joueur.

Une tache de terre battue sur le derrière de son short blanc, Nadal s'en est allé soulever sa 10e Coupe des Mousquetaires. Le moment est historique.

"Pour moi, gagner ici, revenir, décrocher la Decima, c'est... C'est incroyable. Je suis très ému. Pardon pour mon mauvais français (rires). Mon anglais est encore pire (rires). J'ai fait de mon mieux depuis le début. J'ai une connection particulière avec cet endroit. C'est incomparable avec n'importe quel autre sentiment. J'ai du mal à mettre des mots sur cette adrénaline que je ressens quand je joue à Paris", a réagi le grand vainqueur, avec des larmes dans la voix.

Dans quelques années, on reparlera sans doute des exploits de ce surhomme à nos petits-enfants incrédules, le soir au coin du feu.

Le pire, c'est que Wawrinka s'est battu comme un lion jusqu'au bout et lui a opposé une résistance digne de ce nom. 

L'Espagnol gagne cette finale en trois petits sets (6-2, 6-3, 6-1) et 2h05 de jeu.

C'est fini ! Sur une erreur grotesque de Wawrinka, envoyant dans le filet une balle qui filait hors du court, le Suisse offre à Nadal son 10e Roland-Garros !

Deux balles de match pour Rafael nadal !

Nadal ne laisse pas filer l'occasion de prendre le large sur son service : 5-1. L'Espagnol n'est qu'à un petit jeu de sa Decima.

Non, Nadal n'est pas seulement un cogneur. C'est aussi un défenseur à l'efficacité impensable. Wawrinka a eu beau y mettre tout ce qu'il avait, s'offrant quatre balles de 3-2 en étant porté par une foule rêvant de "remontada" de légende, il a laissé filer son jeu de service, et l'Espagnol au tableau d'affichage. Cela fait désormais 4-1.

Mené 0-30, Nadal s'est mis en mode déflagration pour conserver son jeu de service. Son coup droit est une bombe atoque et Wawrinka a encore explosé. L'Espagnol mène 3-1 dans ce 3e set.

Héroïque, voire brillant, comme sur cette volée smashée en revers à une main, Wawrinka gagne son jeu de service et revient à 1-2. Juste une illusion ?

Et énorme jeu blanc de Nadal pour mener 2-0. Le pauvre Wawrinka est condamné à faire l'essuie-glace.

Plus injouable que jamais, Nadal breake d'entrée sur un passing démoniaque, et en lâchant qu'un petit point sur un coup droit dévissé dans les nuages. L'Espagnol prend tout de suite l'ascendant dans ce 3e set : 1-0, service à suivre.

C'est dans la poche pour Nadal, qui remporte (aussi) le 2e set (6-3). Le taureau de Manacor fonce avec furie vers son 10e titre à Roland-Garros. Stan Wawrinka peut-il encore arracher un set après avoir pris un tel bouillon ? 

Deux balles de set pour Nadal, après un échange de titans au filet !

Nadal n'a pas été loin du break, en menant 0-30, mais Wawrinka est revenu des enfers, juste pour survivre encore un peu. Il réduit le score à 3-5. Service à suivre pour Nadal...

Ce Nadal est proprement indécent. Sur une montée au filet à l'arraché, il décoche une amortie qu'il envoie dans le coin, avant de conclure son jeu de service sur un ace de mammouth. Et ça fait 5-2 pour l'Espagnol, qui n'est plus qu'à un jeu du gain du 2e set....

Wawrinka est toujours vivant, et il a bien du mérite, vu les passings irréels que parvient à placer Nadal. Le Suisse remporte son jeu de service et recolle à 2-4.

Wawrinka a bien tenté le coup, mais l'implacable Nadal a gardé son jeu de service en ne concédant que deux points. L'Espagnol mène 4-1 dans ce 2e set...

Ah ! Wawrinka se rebiffe, avec de merveilleux revers à une main liftés et un quasi jeu blanc (il n'a lâché qu'un point à Nadal) sur son service. Le Suisse revient à 1-3. Il lui faut maintenant vite débreaker pour se maintenir à flot.

Nadal poursuit son entreprise de démolition au bazooka. C'est à peine si Wawrinka arrive à renvoyer la balle sur le court... 3-0.

Olala ! Nadal breake encore, et avec un jeu blanc ! Wawrinka en mord la balle de dépit ! Ces coups-là vont faire très mal au Suisse. L'Espagnol mène 2-0.

Sur un somptueux revers à une main que n'aurait pas renié Wawrinka, Nadal continue sur sa lancée et gagne son premier de service de la deuxième manche : 1-0.

C'est fait. Nadal remporte le premier set 6-2 en 42 minutes. Malgré une bien belle résistance en début de match, Wawrinka n'est plus arrivé à contenir la puissance de feu de l'Espagnol par la suite. Va-t-il réussir à revenir ? Une certitude : accuser le coup n'est pas vraiment son genre...

Balle de break et de set pour Nadal !

Comme on pouvait s'y attendre, Nadal n'a pas lâché son emprise. Il gagne son jeu de service en ne lâchant qu'un petit point à Wawrinka, et mène à présent 5-2 dans ce premier set.

Sur une succession de passings supersoniques, Nadal breake une première fois dans ce match. Wawrinka ne peut que constater les dégâts : 3-2 pour l'Espagnol, qui va maintenant servir pour accentuer son avance...

Echaudé, Nadal boucle son jeu de service en quatre minutes, avec une puissance terrifiante. Il reprend l'avantage : 3-2.

Encore un jeu hyper serré d'une intensité effarante, long de dix minutes ! Wawrinka a dû sauver pas moins de quatre balles de break pour remporter son jeu de service. Le Suisse égalise : 2-2.

Le bras de fer s'est nettement accentué dans ce dernier jeu. La puissance de Wawrinka a fait mal à Nadal. Qui est toutefois parvenu, après avoir sauvé une balle de break, à conserver son jeu de service. L'Espagnol mène 2-1.

Wawrinka réplique du tac au tac en remportant à son tour son jeu de service. 1-1. La tension est dans l'air.

Cette fois, Wawrinka ne sourit plus. Jeu blanc pour Nadal d'entrée. 1-0.

"Allez Stan lâche rien c'est pas fini", hurle un supporter taquin après le premier point remporté par Nadal. Hilarité générale dans le Central. Le Suisse lui-même en a souri.

C'EST PARTI !

Attention mesdames et messieurs, dans un instant ça va commencer...

Nadal laisse Wawrinka choisir pile ou face... et remporte le tirage au sort. L'Espagnol servira donc en premier.

Après la rituelle accolade photographiée, Nadal et Wawrinka débutent leur échauffement dans un silence quasi religieux. Gloups.

Kevin Trapp est ici présent, parmi moult VIP. Sachez-le.

Cette fois ça y est, les deux joueurs entrent sur le court !

PREPARATIFS

Nicole Kidman et Tony Estanguet ont déposé le trophée, la fameuse Coupe des Mousquetaires, en tribune prédisentielle. On n'attend plus que les joueurs...

Les spectateurs prennent place. Une bonne moitié des 15.000 personnes attendues sont déjà là, pour assister à la cérémonie protocolaire de la Fédération française de tennis (FFT).

Pour mieux comprendre la transformation de Nadal entre 2016 et 2017 (et pour patienter jusqu'au début de la finale à 15h), notre interview de celui qui l'entraine depuis décembre 2016.

Roland-Garros 2017 : "Rafael Nadal est devenu beaucoup plus agressif quand il joue", nous explique son entraîneur Carlos Moya

Roland-Garros 2017 : "Rafael Nadal est devenu beaucoup plus agressif quand il joue", nous explique son entraîneur Carlos Moya

"Depuis le début du tournoi, je joue très bien. Ce n'est pas comme d'autres années où je ne commençais pas très bien puis je m'améliorais au fur et à mesure, a, pour sa part, souligné le Roi Rafa. Stan joue très bien en ce moment. Il n'y a pas seulement le côté physique, il y a aussi la confiance. Psychologiquement, il est reboosté par sa demi-finale. Il est sur une dynamique positive. Il frappe très fort dans la balle, c'est difficile de l'arrêter. L'objectif, c'est de ne pas le laisser jouer son jeu, essayer d'éviter les positions où il peut taper très fort. Il est toujours à la hauteur dans les matchs importants."

"Rencontrer Rafa en finale à Roland-Garros, c'est le défi ultime. C'est le meilleur joueur au monde sur terre battue. Il a un palmarès hors du commun ici, à Paris. C'est un monstre pratiquement injouable sur cette surface. Ce sera difficile mais sur une finale tout est possible. Je vais jouer mon meilleur tennis. Je l'ai déjà fait. Il faudra lui rentrer dedans, imprimer des frappes lourdes en revers pour finir certains points", imaginait Wawrinka avant-hier. Pour mémoire, le Suisse a remporté toutes les finales de Grand Chelem qu'il a disputées jusqu'alors.

De l'autre, Rafael Nadal, donc, le n°4 mondial, qui écrase tout sur son passage depuis le début de l'année et s'est fixé comme objectif ultime un 10e trophée à Roland-Garros. Sûr de sa force, en pleine forme, serein, il a éparpillé façon puzzle Dominic Thiem en demie et aborde cette finale en ayant joué 5 heures de moins que son adversaire. Les planètes semblent s'être alignées pour lui mais il lui reste encore à franchir l'étape la plus difficile sur le chemin de sa destinée.

Les dix sacres de Rafael Nadal à Paris : 


2005 : Rafael Nadal (ESP) bat Mariano Puerta (ARG) 6-7, 6-3, 6-1, 7-5


2006 : Rafael Nadal (ESP) bat Roger Federer (SUI) 1-6, 6-1, 6-4, 7-6


2007 : Rafael Nadal (ESP) bat Roger Federer (SUI) 6-3, 4-6, 6-3, 6-4


2008: Rafael Nadal (ESP) bat Roger Federer (SUI) 6–1, 6–3, 6–0


2010: Rafael Nadal (ESP) bat Robin Soderling (SWE) 6–4, 6–2, 6–4


2011: Rafael Nadal (ESP) bat Roger Federer (SUI) 7-5, 7-6, 5-7, 6-1


2012: Rafael Nadal (ESP) bat Novak Djokovic (SRB) 6–4, 6–3, 2–6, 7–5 


2013: Rafael Nadal (ESP) bat David Ferrer (ESP) 6–3, 6–2, 6–3


2014: Rafael Nadal (ESP) bat Novak Djokovic (SRB) 3-6, 7-5, 6-2, 6-4


2017: Rafael Nadal (ESP) bat Stan Wawrinka (SUI) 6-2, 6-3, 6-1

Plus d'articles

Sur le même sujet