REVIVEZ - Roland-Garros : la jeune Lettone Jelena Ostapenko crée la surprise en s'imposant face à Simona Halep (4-6, 6-4, 6-3)

REVIVEZ - Roland-Garros : la jeune Lettone Jelena Ostapenko crée la surprise en s'imposant face à Simona Halep (4-6, 6-4, 6-3)

TENNIS - La Lettonne Jelena Ostapenko succède, ce samedi, à l'Espagnole Garbine Muguruza, en s'imposant en finale du simple dames de cette édition 2017 de Roland-Garros. La jeune fille de 20 ans remporte ainsi son tout premier tournoi du Grand Chelem. Mais sans doute pas le dernier. Revivez ce moment historique dans les conditions du direct.

Jusqu'à présent, dans ce Roland-Garros, c'était Simona Halep qui s'était fait une spécialité de renverser des situations particulièrement compromises, comme lors de son quart face à Elina Svitolina (menée 6-3, 5-1, elle s’est imposée 3-6, 7-6, 6-0)... En finale ce samedi, la Roumaine s'est retrouvée dans la situation de l'arroseuse arrosée. Après avoir pris le premier set avec panache (6-4), la n°4 mondiale a mené 3-0 dans la seconde manche, et tout le monde a bien cru que la messe était déjà dite. C'était sans compter sur l'invraisemblable ténacité de la gamine de 20 ans qui l'affrontait. La Lettonne Jelena Ostapenko, 47e mondiale, qui disputait là sa toute première finale de Grand Chelem, a renversé la table, emportant le 2e set (6-4) puis le 3e (6-3), et faisant basculer le court Philippe-Chatrier dans une liesse indescriptible. A la hauteur de ce moment historique.


C'est très dur pour Halep, déjà finaliste en 2014, et qui a affiché un niveau de jeu rayonnant depuis le début de la quinzaine. L'histoire de sa revanche a longtemps semblé écrite d'avance, quand le tableau féminin voyait ses meilleures joueuses supposées (Venus Williams, Angelique Kerber, la tenante du titre Garbine Muguruza) disparaître les unes après les autres, avant même le dernier carré. Jelena Ostapenko, pourtant, faisait ce qu'elle pouvait pour nous signaler sa présence, boutant hors du tournoi Samantha Stosur (finaliste à Roland en 2010, demi-finaliste en 2016) en 8e de finale, puis Caroline Wozniacki (12e mondiale) en quart... On s'attend, désormais, à entendre parler d'elle pendant un moment.


Revivez ci-dessous (de bas en haut) cette finale dans les conditions du direct.

Live

Merci d'avoir suivi ce direct. On se retrouve demain pour la finale du simple messieurs entre Stan Wawrinka et Rafael Nadal, même heure, même endroit. Bonne fin de journée à toutes et à tous. Et à très vite sur LCI.fr.

Cette épatante jeune fille peut aussi se targuer d'avoir un coup droit, mesuré à 117 km/h, plus puissant que celui d'Andy Murray, n°1 mondial dans la force de l'âge chez les hommes...

Rappelons que son triomphe ici n'a rien d'un coup de chance. Pour en arriver là, Ostapenko avait notamment dû éliminer des joueuses telles que Samantha Stosur (finaliste à Roland en 2010, demi-finaliste en 2016) en 8e de finale, Caroline Wozniacki (12e mondiale) en quart...

"Je n'arrive pas y croire, d'avoir gagné Roland-Garros à 20 ans... Je vous aime tellement (à l'adresse du public). Je savais qu'une tête de série n'avait plus gagné le tournoi depuis Kuerten (en 1997, ndlr). Je vis un rêve. Je suis tellement heureuse. Je savais aussi que Simona est une immense joueuse mais je suis restée agressive et j'ai continué à y croire, à me battre sur chaque point. C'est comme ça que je joue au tennis. Et les choses ont fini par tourner à mon avantage. Quand j'étais enfant, je rêvais de gagner ce tournoi, qui est mon préféré. C'est un sentiment incroyable. J'ai une pensée pour mon équipe et surtout pour mes parents, qui sont là. Merci !", a réagi, à chaud, la nouvelle tenante du titre, qui va s'en aller soulever le trophée.

Et vous, vous faisiez quoi quand vous aviez 20 ans ? On vous avoue que, pour notre part, on ne faisait rien d'aussi intéressant qu'elle...

Incroyable de puissance et de ténacité, la Lettonne, qui a été menée un set à zéro, puis trois jeux à zéro dans le 2e set, est revenu des enfers pour s'offrir son tout premier trophée. Halep perd une nouvelle finale Porte d'Auteuil après celle de 2014. Aujourd'hui, elle a donné l'impression de manquer d'esprit d'initiative, et d'attendre que les points viennent seuls à elle. 

C'EST FINI ! OSTAPENKO REMPORTE ROLAND-GARROS A L'ÂGE DE 20 ANS !!!

Balle de match pour Ostapenko ! Le Central est en furie !

Avec ses 51 coups gagnants (!), Ostapenko dicte le tempo du match. Elle en a aussi repris les commandes en gagnant son jeu de service. Voilà la Lettonne qui mène 5-3 dans ce 3e et dernier set.

On dirait bien que la chance a tourné : sur un dernier coup ayant heurté le filet pour retomber d'extrême justesse du bon côté du court (pour elle), Ostapenko breake Halep à un moment crucial : la Lettonne mère 4-3, service à suivre...

Au bout d'un combat titanesque, Ostapenko, à coups de revers supersoniques, remporte son jeu de service et égalise : 3-3.

Ostapenko lui répond de façon cinglante, en débreakant dans la foulée ! La Lettonne revient à 2-3.

Et Halep qui sonne la charge en breakant Ostapenko ! La Roumaine mène désormais 3-1 dans ce 3e et dernier set.

Ostapenko a dominé les échanges... mais multiplié les fautes directes (déjà 86 dans ce match). Halep remporte tant bien que mal son jeu de service et reprend l'avantage : 2-1.

Sur un ace, Ostapenko reprend sa marche en avant et égalise : 1-1.

Ostapenko a voulu nous refaire le coup. Mais, après avoir sauvé deux balles de break, Halep s'est reprise et sauve son jeu de service. 1-0 pour la Roumaine.

Elle l'a fait ! Sur un passing éclair, Ostapenko remporte (6-4) la seconde manche, qu'elle a abordée, rappelons-le, en étant menée trois jeux à zéro par Halep ! La Lettonne et la Roumaine sont désormais à égalité, un set partout. Il faudra donc en jouer un dernier. Miam !

Trois balles de set pour Ostapenko !

OSTAPENKO BREAKE ENCORE !!! Et avec un jeu blanc, s'il-vous-plaît ! 5-4 pour la Lettonne, qui va servir à présent pour le gain du set.

Halep ne tarde pas à réagir et débreake dans la foulée : la Roumaine égalise à 4-4.

Ostapenko prend encore le service d'Halep dans un Central en liesse ! La Lettonne, à force d'expédier des missiles dans les coins, mène au score pour la première fois dans cette 2e manche : 4-3.

Ostapenko poursuit sa "remontada". Bien qu'elle ait (encore) eu à sauver deux balles de break, la Lettonne égalise à 3-3.

"JELENA ! JELENA !", scande maintenant le public du Central !

Incroyable ! On la croyait au fond du trou mais Ostapenko parvient à breaker Halep et remonte à 2-3. Et si ce 2e set était complètement relancé ?

Cinquième double-faute et 30e faute directe pour Ostapenko, qui perd en précision... mais gagne néanmoins son jeu de service, après avoir sauvé trois balles de break. La Lettonne revient à 1-3 et en est chaleureusement encouragée par le public du Chatrier.

Malgré une vaillante résistance d'Ostapenko, Halep entretient sa domination sur ce match : elle remporte son 5e jeu de suite pour mener 3-0 dans ce second set. La messe semble déjà dite, mais c'est à voir...

Ostapenko affiche de premiers signes de fatigue dans un Central acquis à la cause de son adversaire. Après avoir eu trois balles de 1-1, la Lettonne laisse filer son jeu de service et se retrouve menée 2-0 par Halep.

Tout à l'orgueil, Ostapenko s'est offert pas moins de trois balles de break. Mais Halep, cette fois, ne s'est pas laissée surprendre et a entamé une folle remontée pour garder son jeu de service : 1-0 pour la Roumaine.

Simona Halep breake au tout meilleur moment : la Roumaine remporte le premier set 6-4. Mais ce fut bien plus accroché que le score ne le laisse paraître. La réaction d'Ostapenko est attendue dans la seconde manche.

Balle de set pour Halep !

Encore un jeu au bout duquel les deux joueuses ont dû se départager à 40A. Cette fois, c'est Halep, sur son service, qui remporte la bataille. La Roumaine mène 5-4 dans ce premier set serré et tendu à souhait.

Enorme combat sur ce dernier jeu, remporté par Ostapenko au bout d'un impressionnant bras de fer à 40A. La Lettonne exulte et égalise à 4-4.

Halep a eu chaud ! Après avoir mené 40-15, elle a vu son adversaire revenir s'offrir une balle de break. Mais la Roumaine est restée sereine et a repris le dessus sur son jeu de service. Elle reprend l'avantage à 4-3.

Réplique de forte amplitude de Simona Halep, qui débreake avec un jeu blanc ! 3-3 !

Gros, gros coup de force d'Ostapenko, qui prend encore le service d'Halep, et avec une facilité déconcertante ! Elle mène maintenant 3-2 et va servir pour prendre ses distances au score.

Après avoir débuté son jeu de service par une double faute, Ostapenko reprend vite ses esprits... et retrouve sa puissance de frappe démentielle. La Lettonne égalise à 2-2 et montre qu'elle répond présent.

Et jeu blanc pour Halep sur son service. La Roumaine prend désormais l'avantage à 2-1. Le public adore et scande son nom.

Halep lui répond du tac au tac, en concédant certes deux points à son adversaire, mais elle débreake aussitôt. 1-1 dans ce premier set.

Ostapenko attaque fort, très fort ! Elle débute cette finale par un jeu blanc sur le service d'Halep. Excusez du peu ! 1-0 pour la Lettonne, service à suivre.

C'EST PARTI POUR LA FINALE DAMES DE CE ROLAND-GARROS 2017 !

Cette fois, ça y est, les deux joueuses sont en tenue. Simona Halep s'apprête à servir.

Les deux joueuses ont débuté leur échauffement. En manches longues ! C'est peu dire qu'elles sont (déjà) en train de donner chaud à tout le monde.

Rappelons que Jelena Ostapenko, durant sa jeune carrière (elle a tout juste 20 ans), n'a encore jamais disputé de finale en Grand Chelem. Au contraire de l'expérimentée Simona Halep (25 ans), qui en a même joué une ici même à Paris, en 2014.

Les deux joueuses font leur entrée sur le court Central de Roland-Garros !

Tony Yoka et Estelle Mossely veillent sur le trophée Suzanne-Lenglen, qui reviendra à la gagnante, en tribune présidentielle. Soyez donc rassurés : il ne risque pas d'être dérobé pendant la rencontre.

Il fait très chaud dans l'ouest de Paris et le soleil cogne dur, avec peu de vent, voire pas. Autant dire que nos deux finalistes vont souffrir.

Les spectateurs prennent place dans le stade Philippe-Chatrier, où les ramasseurs de balle et les officiels préparent le matériel. La tension monte peu à peu...

C'est peu dire que ce match devrait faire des étincelles.

De l'autre, la Lettonne Jelena Ostapenko, sensation de ce Roland-Garros 2017, 47e mondiale qui a fêté ses 20 ans le jour de sa demi-finale victorieuse contre Timea Bacsinszky jeudi, et qui peut se targuer d'avoir un sacré tableau de chasse depuis le début du tournoi : Samantha Stosur (finaliste à Roland en 2010, demi-finaliste en 2016) en 8e de finale, Caroline Wozniacki (12e mondiale) en quart... Au passage, notons que son coup droit, mesuré à 117 km/h, est plus puissant que celui d'Andy Murray, n°1 mondial chez les hommes.

D'un côté, la Roumaine Simona Halep, favorite du tournoi et donc de cette finale, n°4 mondiale âgée de 25 ans, qui s'est fait une spécialité durant son parcours cette année de renverser des situations particulièrement compromises, comme lors de son quart face à Elina Svitolina (menée 6-3, 5-1, elle s’est imposée 3-6, 7-6, 6-0)...

En vidéo

VIDEO - La minute smart #Roland-Garros

Plus d'articles

Sur le même sujet