REVIVEZ - Roland-Garros : trop fort pour Thiem, Nadal jouera pour un 10e titre face à Wawrinka

LIVE - Si Stanislas Wawrinka aura mis près de 5 heures à venir à bout du n°1 mondial Andy Murray, Rafael Nadal n'a fait qu'une bouchée du jeune Dominic Thiem. L'Espagnol se retrouve à un match d'un 10e titre sur la terre battue de Roland-Garros.
Live

Sur ces bonnes paroles, on ferme ce (looooooong) direct. Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis. Et à très vite sur LCI.fr.

"Pour moi, c'est incroyable, la sensation d'être ici est toujours aussi agréable, merci", a-t-il lâché à l'adresse du public acquis à sa cause. Avant de se projeter sur la finale : "Stan est incroyable, il frappe très, très fort, j'ai vu son match et il faudra que je sois à mon meilleur niveau pour le battre."

Le choc tant attendu a tourné à la boucherie. Ce qui laisse penser qu'on avait sous-estimé le Roi Rafa, notamment sa créativité, qui rendu le jeune Thiem complètement impuissant. Une démonstation de force impressionnante.

L'Espagnol a pulvérisé Dominic Thiem en trois sets (6-3, 6-4, 6-0) et un peu plus de deux heures de jeu.

C'est fini ! Nadal jouera dimanche sa 10e finale de Roland-Garros face à Wawrinka !

Première balle de match pour Nadal...

Le suspense est à son comble.

Jeu blanc pour Nadal sur le service de Thiem, 5-0...

Jeu blanc et 4-0 pour Nadal...

Nadal, malgré une vaillante résistance de Thiem, breake une nouvelle fois, 3-0...

Nadal enchaîne avec un jeu blanc. 2-0...

Et Nadal qui breake d'entrée dans la 3e manche...

Intouchable, Nadal s'adjuge le 2e set sur un jeu blanc (6-4). Il mène deux sets à zéro et fonce à toute berzingue vers la finale de dimanche.

Jeu blanc pour Thiem qui, visiblement, continue d'y croire, du moins sur son service. Il revient à 5-4...

A force de faire l'essuie-glace sur le court, Thiem s'épuise et perd en précision : 5-3 pour Nadal.

Grâce à une faute directe de Nadal (!), Thiem parvient à gagner son jeu de service. Il revient à 4-3.

Mécanique dans sa destruction de l'adversaire, Nadal remporte encore son jeu de service sans trembler : 4-2 pour lui dans ce 2e set.

 Thiem est toujours vivant. Il s'accroche et, grâce à son excellent service, revient à 3-2.

 Nadal continue de dérouler, sans faillir ni même faiblir : 3-1.

Thiem a eu beau se trouver à un point de remporter le jeu à trois reprises, il doit céder son jeu de service à Nadal, qui mène donc 2-1.

Thiem a lutté, tapé fort, placé une merveilleuse amortie gagnante, mais a fini par perdre le jeu. 1-1.

Il a dû batailler, pour ne pas dire s'arracher, en allant chercher des amorties ou en collant des parpaings long de ligne, mais Thiem remporte son premier jeu de service dans cette manche : 1-0.

Il n'est pourtant qu'un homme, qui dévisse parfois complètement ses coups droits, comme le dernier. On l'oublie ! 

Après un revers en tournant sur lui-même, Nadal conclut le premier échange de ce 2e set d'un lob magistral. Olé !

A l'oreille, les coups droits de Nadal font à peu près deux fois plus de bruit que ceux de Thiem, pourtant largement assez violents. Une certitude : on n'aimerait ni être une balle de tennis, ni prendre une balle perdue ce soir.

Impressionnant de puissance et de clairvoyance, Nadal gagne le premier set 6-3. Pour l'instant, il fait de son premier gros test dans ce Roland une formalité.

Ceci dit, Thiem ne se débrouille pas mal non plus. Le jeune homme sert comme une brute et ne se laisse pas déborder. Il revient à 5-3 dans ce premier set.

La puissance de Nadal, dans le contexte, est tout simplement effarante. Jeu blanc sur son service et 5-2 pour lui au bout de 36 minutes.

Thiem reprend ses esprits et son jeu de service, à coups de missiles dans les coins. L'Autrichien revient à 4-2.

Début de match décidément décousu. Mené 15-40 sur son service, Nadal revient en force et l'emporte. 4-1 pour l'Espagnol.

Nadal, en revanche, sait saisir de telles opportunités. Il convertit sa quatrième balle de break dans ce jeu et prend l'ascendant : 3-1.

Cette fois, Thiem laisse filer deux balles de break. Sur un ace, Nadal remporte son jeu de service et mène 2-1.

Nadal débreake. Avec classe et volupté. 1-1.

Et Thiem breake Nadal d'entrée. En toute simplicité. 1-0 pour l'Autrichien.

Rafael Nadal a l'air en transe. On verra plus tard si c'est bon signe ou non.

ALLEZ C'EST PARTI POUR CETTE SECONDE DEMI-FINALE !

Grosse, grosse ovation à l'annonce du palmarès de Rafael Nadal à Roland-Garros. Clairelement, le public veut la Decima.

Les deux joueurs sont entrés sur le court et s'échauffent tranquillement pendant que les spectateurs prennent place.

A présent, place à l'autre demi-finale, entre Rafael Nadal et Dominic Thiem, qui se disputera une fois que les spectateurs... auront quitté le stade. En effet, c'est une nouveauté cette année, les organisateurs ont vendu des billets au match, et non plus à la journée, pour les demi-finales. Alors encore un peu de patience avant une nouvelle orgie de tennis. Nous, en tout cas, soyez sûrs qu'on sera là.

"Dans une ambiance pareille, je ne pouvais que gagner. Roland, c'est incroyable. J'ai été mené deux sets à un après avoir été hésitant mais je sentais que je pouvais le faire, que je contrôlais. Andy est très dur à jouer mais j'ai gardé ma ligne. Pour moi, c'est incroyable de pouvoir rejouer une finale ici. Je vais profiter un maximum d'ici à dimanche. C'est une chance, tout le monde ne joue pas une finale. J'en suis très heureux. J'ai prouvé que je répondais présent dans ces moments-là, contre n'importe qui", a réagi le vainqueur.

Et un revers à une main surpuissant pour finir ! Stan Wawrinka remporte son match contre un Andy Murray défensivement héroïque en cinq sets (6-7, 6-3, 5-7, 7-6, 6-1) et quatre heures trente-quatre minutes de jeu. Le Suisse disputera la finale de Roland-Garros dimanche. Sa deuxième après celle de 2015.

Et 15-40, deux balles de match pour le Suisse...

Double faute de Murray, qui hoche la tête, comme résigné... 15-30 pour Wawrinka.

Wawrinka monte au filet et l'envoie dans le filet (c'est malin). Du coup, Murray prend le service du Suisse et revient à 5-1.

Oui, mais non. Nouvelle balle de break pour Murray.

Oui, mais non. 40A. Wawrinka à deux points du match.

Balle de... break pour Murray.

L'amortie de Murray a été renvoyée avec la puissance du diable. Troisième break de rang pour Wawrinka dans ce cinquième set. Il mène à présent 5-0 et va donc servir pour le match.

 Balle de triple break pour le Suisse...

Avec la douceur qui le caractérise, Wawrinka remonte un 0-30 pour emporter son jeu de service et mener 4-0, excusez du peu.

Il va y avoir du lourd sur le Philippe-Chatrier ce vendredi. Faute de représentant tricolore, il va falloir que le public du Central, dès 12 h 45, se trouve un chouchou. L'Ecossais pas vraiment aimable Andy Murray qui, à 30 ans, atteint pour la quatrième fois d'affilée le dernier carré à Paris ? Ou bien son adversaire, le Suisse Stan Wawrinka qu'il avait déjà affronté en 2016 ? 


Puis aux alentours de 15h30, il faudra trancher un autre dilemme : pousser pour la fameuse Décima de Rafael Nadal, roi des Internationaux de France qui rêve de soulever une dixième fois le trophée, ou céder aux sirènes du renouveau en encourageant le jeune Dominic Thiem. 

Plus d'articles

Sur le même sujet