"J'ai laissé mon trop plein d'enthousiasme s'exprimer" : Maxime Hamou s'excuse auprès de la journaliste d'Eurosport Maly Thomas

"J'ai laissé mon trop plein d'enthousiasme s'exprimer" : Maxime Hamou s'excuse auprès de la journaliste d'Eurosport Maly Thomas

FAUTE AVOUÉE - Via un communiqué publié sur Instagram, le joueur de tennis français Maxime Hamou a présenté ses excuses à la journaliste d'Eurosport en début de soirée, ce mardi. Dans une séquence diffusée la veille en direct, il avait eu une attitude répréhensible, embrassant de force la reporter qui tentait de se défaire de son étreinte.

Présent à Roland-Garros au bénéfice d'une wild-card attribuée par la Fédération française de tennis, Maxime Hamou n'a malheureusement pas fait parler de lui pour sa prestation délivrée lundi face à l'Uruguayen Pablo Cuevas (6-3, 6-2, 6-4). Le jeune joueur de 21 ans s'était illustré négativement le même jour durant une interview diffusée durant l'émission "Avantage Leconte" sur Eurosport, au cours de laquelle il avait eu une attitude inappropriée à l'égard de la journaliste qui l'interrogeait. Celle-ci avait d'ailleurs réagi auprès de nos confrères du Huffington Post, faisant savoir qu'elle n'avait pas du tout apprécié la situation "franchement désagréable".  


C'est finalement aux alentours de 20 heures que le Gardois s'est fendu d'un communiqué pour "présenter ses plus profondes excuses à Maly Thomas si elle s'est sentie blessée  ou choquée". 

Pour justifier ce que Laura Flessel, la ministre des Sports, a caractérisé comme une agression, Maxime Hamou explique : "J'ai laissé mon trop plein d'enthousiasme s'exprimer maladroite envers May que je connais et que je respecté sincèrement, rien de tout ce qui est écrit était mon intention". La faute est avouée, mais le mal est fait : la direction du tournoi parisien lui a retiré son accréditation tandis que la FFT, qui l'avait invité sur l'ocre parisien, entend saisir, par la voix de son président, la commission des litiges pour acte répréhensible. Henri Leconte a lui aussi tenu à s'expliquer, indiquant dans son émission ce mardi soir qu'il ne cautionnait "aucunement ce type de comportement". 

Plus d'articles

Sur le même sujet