Roland-Garros : la n° 1 mondiale sortie d'entrée, historique mais pas surprenant

TENNIS - Pour la première journée de compétition ce dimanche, le tournoi parisien a vécu un petit cataclysme : l'Allemande Angélique Kerber a été éliminée dès le premier tour par la Russe Ekaterina Makarova (n°40), en deux petits sets (6-2, 6-2). Si ce n'est pas la première fois dans l'histoire du tournoi que la n°1 mondiale tombe d'entrée, on n'avait par contre jamais vu la tête de série chuter si tôt.

Une première, mais pas une surprise. Si c'est la première fois dans l'histoire du tournoi parisien que la tête de série perd d'entrée, la pauvre Angelique Kerber est, par contre, une habituée des contre-performances à Roland-Garros. L'an dernier, déjà, l'Allemande avait été sortie à ce même stade la compétition, mais elle n'était pas encore n°1 mondiale... 


Surtout, ce nouvel échec n'est qu'une demi-surprise, car celle qui a vécu une année 2016 incroyable (victoires à l'Open d'Australie et à l'US Open) a depuis accumulé les mauvais résultats. Après avoir perdu son titre dès les huitièmes de finale à l'Open d'Australie, et du même coup la première place mondiale en même temps, elle ne l'a d'ailleurs récupérée que par défaut : à cause de la grossesse de Serena Williams.

En vidéo

VIDEO - La minute smart #Roland-Garros

Serena Williams a connu pareille mésaventure en 2012

Sa préparation sur terre battue n'annonçait de toute façon rien de bon pour Roland-Garros. Son dernier résultat était une défaite d'entrée à Rome contre la 68e mondiale (Anett Kontaveit). L'Allemande n'avait pas fait une bonne affaire en tombant sur Makarova au premier tour. La Russe, âgée de 28 ans, gauchère comme elle, a été deux fois demi-finaliste en Grand Chelem (US Open 2014 et Open d'Australie 2015), époque où elle a flirté avec le top 10 (12e).


"C'était mon premier match de simple sur le Central, c'est assez incroyable, a déclaré Makarova, qui avait perdu la finale du double l'an passé contre les Françaises Kristina Mladenovic et Caroline Garcia. Angelique est la N.1 et une grande joueuse". Il n'empêche c'est une sacrée contre-performance pour Kerber. Même si elle a moins de retentissement que l'élimination au premier tour du tournoi parisien 2012 de Serena Williams (alors elle aussi en tête du classement WTA), par la Française Virginie Razzano.

Plus d'articles

Sur le même sujet