Tour de France : 4 questions sur cette dernière semaine qui s'annonce palpitante

Tour de France : 4 questions sur cette dernière semaine qui s'annonce palpitante

SPRINT FINAL - À une semaine de l'arrivée sur les Champs-Élysées, rarement un Tour de France aura été aussi serré. Il reste plusieurs étapes de montagne et un contre-la-montre aux prétendants - dont le Français Romain Bardet - pour faire la différence. Avant d'attaquer les derniers kilomètres, quels sont les enjeux des derniers jours de la Grande Boucle 2017 ?

Quatre coureurs dans les 30 secondes, une bataille pour le maillot vert qui s'annonce disputée, un Français presque intouchable pour le maillot à pois... La dernière semaine du Tour de France 2017 promet d'être intense. 

Romain Bardet a-t-il une chance ?

Oui, mais il n'est clairement pas le favori. Verdict jeudi prochain, après les deux dernières étapes de montagne. Si le meilleur espoir français depuis bien longtemps, actuellement troisième au classement général, parvient à prendre suffisamment de temps à Froome avant le contre-la-montre marseillais, un exploit sera possible. Mais la tâche risque d'être dure, car le leader de la Sky a démontré qu'il restait en bonne forme, malgré plusieurs avaries, et qu'il peut compter sur ses coéquipiers. 

Maillot vert, meilleur jeune, meilleur grimpeur : qui sont les favoris ?

Très disputé, le maillot vert devrait être l'objet d'une intense lutte entre Marcel Kittel (Quick-Step) et Michael Matthews (Sunweb). Si le premier a déjà gagné cinq étapes du Tour 2017, une performance impressionnante, il pourrait être beaucoup moins à l'aise que le second lors des étapes à venir, notamment en haute montagne mercredi et jeudi. Bon grimpeur et polyvalent, Matthews pourrait grapiller de précieux points en vue de l'arrivée à Paris.


Le maillot à pois rouges semble, lui, beaucoup moins disputé. Le Français Warren Barguil (Sunweb) fait figure d'immense favori après sa victoire à Foix le 14 juillet dernier, et on voit mal qui pourrait le concurrencer cette année. La bataille pour le maillot blanc du meilleur jeune promet d'être plus haletante. Deux jeunes grimpeurs s'opposent : le Britannique Simon Yates (Oricca-Scott) et son challenger Louis Meintjes (UAE), à 3 minutes. Le Français Pierre Latour (AG2R) est troisième à plus de 11 minutes derrière Yates. 

Peut-on espérer une nouvelle victoire d'étape française ?

Avec quatre victoires d'étapes, le Tour 2017 est une excellente moisson pour les tricolores. Arnaud Démare, Lilian Calmejane, Romain Bardet et Warren Barguil ont déjà eu leur heure de gloire avec une victoire d'étape. Sans oublier Tony Gallopin (Lotto-Soudal), arrivé troisième au Puy-en-Velay.


À qui le tour désormais ? Romain Bardet a plutôt intérêt à être agressif lors de l'étape de mercredi à Serre-Chevalier, après avoir grimpé le col du Galibier, mais surtout jeudi, pour l'arrivée au sommet de l'Izoard. Thibaut Pinot (FDJ), en revanche, est beaucoup moins en jambes cette année. Au total, une dizaine de Français figurent dans le top 30 du classement général. De quoi penser que leurs ambitions peuvent s'exprimer cette dernière semaine.

En vidéo

Bardet, Démare, Bouhanni... qu'attendre des Français sur le Tour de France ?

Le Tour sera-t-il serré jusqu'à la fin ?

Avec quatre coureurs dans les 30 secondes, la Grande Boucle 2017 ne ménage pas le suspense. Si les concurrents de Christopher Froome parviennent à tirer leur épingle du jeu lors des dernières étapes alpestres, tous les espoirs leur seront permis, en particuliers pour Romain Bardet qui, contrairement à Fabio Aru (Astana) et Rigoberto Uran (Cannondale) peut compter sur des coéquipiers offensifs et en forme. 

Plus d'articles

Sur le même sujet