Attentat de Nice : que signifient les paroles de "Nissa la bella", l'hymne de la ville chanté lors des commémorations ?

PAROLES - Avoir avoir été interprété à la fin du défilé militaire à Paris, l'hymne de la ville de Nice a de nouveau été interprété en fin d'après midi dans la ville azuréenne pour commémorer le drame du 14 juillet dernier. Que veut dire cette chanson en langue niçoise ?

"Nissa la bella" ("Nice la belle", en français), l'hymne de la ville de Nice, a été interprété en hommage aux 86 victimes décédées l'an dernier par un orchestre militaire sur les Champs Elysées à la fin du défilé de ce vendredi 14 juillet 2017. Ce chant, en langue niçoise, a de nouveau retenti en fin d'après-midi, mais chanté à Nice, cette fois, par le choeur de l'Opéra de Nice.

Que signifient les paroles de cette chanson écrite en 1903 par le barde Menica Rondelly ? Difficile en effet pour qui ne parle pas l'occitan du pays niçois de comprendre son sens exact. Elle parle de la "reine des fleurs", ses "montagnes", ses "vertes campagnes" et son soleil d'or".  Pour en savoir plus, voici les paroles en langue niçoise et leur traduction : 


Viva, viva, Nissa la Bella


O la miéu bella Nissa

Regina de li flou

Li tiéu vielhi taulissa

Iéu canterai toujou.

Canterai li mountagna

Lu tiéu tant ric decor

Li tiéu verdi campagna

Lou tiéu gran soulèu d'or


Toujou iéu canterai

Souta li tiéu tounella

La tiéu mar d’azur

Lou tiéu cièl pur

E toujou griderai

en la miéu ritournella

Viva, viva, Nissa la Bella


Canti la capelina

La rosa e lou lilà

Lou Pouòrt e la Marina

Paioun, Mascouinà !

Canti la soufieta

Doun naisson li cansoun

Lou fus, la coulougneta,

La miéu bella Nanoun.


Canti li nouòstri gloria

L’antic e bèu calèn

Dòu doungioun li vitoria

L’oudou dòu tiéu printemp !

Canti lou vielh Sincaire

Lou tiéu blanc drapèu

Pi lou brès de ma maire

Dòu mounde lou plus bèu



Vive, vive Nice la Belle


Ô ma belle Nice,

Reine des fleurs,

Tes vieilles toitures

Je chanterai toujours.

Je chanterai les montagnes,

Tes si riches décors,

Tes vertes campagnes,

Ton grand soleil d’or.


Toujours je chanterai

Sous tes tonnelles

Ta mer d’azur,

Ton ciel pur,

Et toujours je crierai

Dans ma ritournelle

Vive, vive Nice la Belle !


Je chante la capeline,

La rose, le lilas,

Le Port et la Marine,

Le Paillon, la rue Mascouinà !

Je chante la mansarde

Où naissent les chansons,

Le fuseau, la quenouille,

Ma belle Nanon.


Je chante nos gloires,

L’antique et belle lampe à huile,

Les victoires du donjon,

L'odeur de ton printemps !

Je chante le vieux Sincaire,

Ton blanc drapeau,

Puis le berceau de ma mère,

Du monde le plus beau.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter