Attentat de Nice : Cindy Pellegrini a perdu 6 membres de sa famille, son combat pour les victimes

COMBAT - Le 14 juillet 2016, Cindy Pellegrini a perdu six membres de sa famille. Ils étaient en vacances près de Nice et s'étaient rendus sur la Promenade des Anglais pour assister au feu d'artifice. Depuis le drame qui a fait 86 morts, la jeune femme se bat pour faire vivre la mémoire des victimes.

Il y a un an, sa vie a basculé. En un soir, Cindy Pellegrini a perdu six membres de sa famille : son petit frère, sa mère, ses grands-parents, et les parents de son beau-père. Ils se trouvaient tous sur la Promenade des Anglais le soir de l'attentat de Nice. Aujourd’hui, la jeune femme fait partie de l'association Promenades des Anges et se bat pour que les victimes ne tombent pas dans l’oubli. 


C’est pour cette raison qu’elle s’est mobilisée pour que l'école maternelle des Chalets à Herserange, en Lorraine, porte le nom de son frère, Michael Pellegrini. Il était un enfant du pays. Le baptème a eu lieu le 30 juin dernier en présence du maire de la commune.

Un mémorial en honneur aux victimes

Pour que la mémoire des membres de sa famille et des autres victimes de l’attentat du 14 juillet à Nice perdure, Cindy souhaite exposer les messages et les objets déposés sur la Promenade des Anglais par des anonymes, dans un mémorial. Un lieu qui servirait de centre de recherche et de prévention contre la radicalisation.


"Dans ce centre de mémoire, j'aimerais que des visites scolaires aient lieu pour interpeller les jeunes générations, pour qu'on leur montre quels sont les dangers de la radicalisation", explique la jeune femme. L'important, selon elle : mettre un visage, une histoire sur chaque nom… 


Pour l’instant, elle a reçu un accord de principe des élus locaux. Un soulagement pour celle qui multiplie les allers-retours à Nice. 

86 galets au sommet de l'Himalaya

La jeune femme s'est également investie dans un autre projet avec une école. 86 galets décorés par des enfants ont été déposés en haut de l'Himalaya, à plus de 6000 mètres d’altitude, par des marcheurs niçois. Un véritable symbole d'espoir.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter