Laroque, Timsit, Boujenah, Berléand... : pourquoi ont-il été choisis pour lire des textes lors des commémorations à Nice ?

Laroque, Timsit, Boujenah, Berléand... : pourquoi ont-il été choisis pour lire des textes lors des commémorations à Nice ?
14 JUILLET
HOMMAGE - Nice commémore ce vendredi le premier anniversaire de l'attentat du 14 juillet. A cette occasion, plusieurs comédiens dont Michèle Laroque ou Line Renaud ont lu des textes accompagnés d'un orchestre philarmonique. Pourquoi eux ? Comment les textes ont-ils été sélectionnés ? LCI a posé la question à l'initiateur du projet.

C'est l'un des moments forts de la journée du 14 juillet. En plus de l'hommage municipal ou du concert de Calogero, huit comédiens français ont été invités à venir lire des textes à l'occasion des commémorations de l'attentat de Nice :  François Berléand, Michel Boujenah, Patrick Chesnais, Michèle Laroque, Michel Legrand, Line Renaud, Patrick Timsit et Elsa Zylberstein.


Le projet, intitulé "Nice Pour l'Eternité", a été imaginé par Daniel Benoin, ancien directeur du théâtre de Nice. "J’habite Nice, j’étais là le 14 juillet et c’était important de faire quelque chose pour commémorer cet horrible attentat". Le metteur en scène et réalisateur a rencontré les responsables de la Ville il y a deux mois pour leur présenter le projet. "Ils ont tout de suite dit oui et l'ont intégré aux commémorations", explique-t-il.


Daniel Benoin avait carte blanche dans le choix des comédiens. "J'ai appelé une quinzaine d'amis avec qui j'avais pu travailler par le passé ou pas. Ceux qui ont pu se dégager du temps ont tous accepté", se réjouit-il. Il a ensuite validé la sélection avant de l'envoyer aux familles, dont certaines se sont demandé pourquoi avoir choisi des humoristes comme Patrick Timsit ou Michèle Laroque. "Car ce sont des comédiens avant tout, se justifie Daniel Benoin. Et ce sont aussi tous les deux des comédiens dramatiques".

En vidéo

Attentat de Nice : un an après, les promesses ont-elles été tenues ?

Des textes de Nietzche ou Berlioz

Une fois la liste validée, Daniel Benoin s'est occupé de trouver les textes, là encore seul. Pour lui, le premier lui est apparu comme une évidence : "À Nice, avec douleur et colère" de Jean-Marie-Gustave Le Clézio, publié dans Le Point quelques jours après l'attentat. Le Prix Nobel y évoque ses souvenirs et l'histoire la ville où il a grandi. Les huit comédiens ont lu ensemble ce texte lors de l'hommage municipal place Masséna à 18h.


Chaque personnalité lira ensuite un texte à 21h sur la promenade du Paillon, le tout accompagné de l'orchestre philarmonique de Nice. A la tribune, on retrouvera entre autres Line Renaud avec un extrait de "Mémoires" de Hector Berlioz ou François Berléand qui citera un passage de "Il lui a manqué 1789" de Max Gallo. 


Michel Boujenah lira de son côté quelques mots de "Lettres à Peter Gast" de Nietzche où l'auteur évoque la beauté de la Ville : "Examinez bien le beau symbole de Nice (ce nomest d’origine grecque et fait allusion à une victoire) – c’est 'Cosmopolis' s’il en fut jamais en Europe ! On est plus près"de l’esprit français raffiné".

"Montrer que Nice est une ville que les gens ont choisi"

Pour sélectionner les textes, Daniel Benoin explique s'être basé sur deux critères : "montrer que Nice est une ville que les gens ont choisi à travers la lecture de textes de Berlioz ou de Matisse qui racontent une ville extraordinaire" et "mettre en avant le cosmopolitisme de Nice". La soirée se conclura par un lâcher de ballons et la mise en lumière de 86 faisceaux lumineux sur la Promenade des Anglais.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Nice

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter