VIDÉO - 14-Juillet : une banderole survole la Concorde avec les revendications de soignants

VIDÉO - 14-Juillet : une banderole survole la Concorde avec les revendications de soignants
14 JUILLET

ACTION - Des ballons portant une banderole ont été lâchés au-dessus de la place de la Concorde durant les cérémonies du 14-Juillet. "Derrière les hommages, Macron asphyxie l'hôpital", pouvait-on lire, un message revendiqué par le collectif de soignants Inter-urgences. Selon nos informations, deux personnes ont été interpellées, avant d'être interrogées puis relâchées.

Des soignants ont mené une action mardi sur la place de la Concorde, où se déroulaient les cérémonies du 14-Juillet, devant la tribune où se tenait Emmanuel Macron. A l'occasion du défilé militaire rendant hommage, cette année, aux soignants impliqués dans la lutte contre le coronavirus, des ballons ont été lâchés au-dessus de la place, portant une banderole. "Derrière les hommages, Macron asphyxie l'hôpital", pouvait-on y lire. 

Selon nos informations, deux personnes ont été interpellées et sont actuellement entendues par les gendarmes dans le 7ème arrondissement de Paris, sans mesure de garde à vue, du chef de pénétration d’espace aérien métropolitain sans liaison avec un organisme de circulation aérienne, indique une source judiciaire à LCI. Elles ont été relâchées au cours de l'après-midi et sont convoqués ce mercredi 15 juillet, devant les enquêteurs.

Lire aussi

"Refus" des hommages

L'action a été revendiquée par le collectif Inter-urgences, mobilisé bien avant la crise du Covid-19 pour demander des moyens et des effectifs supplémentaires dans les hôpitaux. Le collectif a dénoncé les récents accords issus du Ségur de la santé, signés lundi, qui ont conduit notamment à des hausses de rémunération pour les personnels. "Une mise en scène" pour ce collectif, qui a conduit "à une médiocre reconnaissance des soignants, sans pour autant répondre à la misère hospitalière".

"Quelques semaines après la première phase Covid en métropole, cet hommage aurait pu être le bienvenu, s'il s'était accompagné d'une réelle prise en considération du drame que vit l'hôpital depuis plusieurs décennies", a jugé le collectif dans un communiqué. "Hommages, cérémonies et médailles ne sont que des éléments de communication, insultants au regard de la situation. Nous les refusons", a-t-il ajouté.

Toute l'info sur

14 Juillet : l'édition spéciale sur TF1 et LCI

Des soignants, civils et militaires, participaient cette année à la cérémonie qui s'est déroulée par ailleurs sans incident. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent