Covid-19 : pourquoi la deuxième vague épargne-t-elle Bergame ?

Covid-19 : pourquoi la deuxième vague épargne-t-elle Bergame ?

Certaines régions d'Europe semblent être préservées par la deuxième vague du Covid-19. C'est notamment le cas de la ville italienne de Bergame, terriblement touchée en mars dernier. Comment s'explique cette résistance de la population bergamasque ?

Bergame est relativement épargnée au moment où la seconde vague frappe tout le reste de l'Italie. En mars, cette ville était pourtant un épicentre de l'épidémie de Covid-19 en Europe. Les morgues étaient alors saturées, à tel point que l'armée italienne a dû transporter des centaines de corps en camions vers d'autres villes. Pour rappel, plus de six mille habitants ont été emportés par le coronavirus dans Bergame et sa région. L'hôpital de la ville était au coeur de la tempête au mois d'avril.

Les habitants de Bergame semblent moins vulnérables. Et les médecins ont un début d'explication. Selon le docteur Stéfano Fagiuoli, de l'hôpital de Bergame, des enquêtes épidémiologiques ont été lancées et la présence d'anticorps contre le Coronavirus a été découverte chez 38% de la population de la région. Ainsi, la défense de ces anticorps pourrait apporter une immunité collective temporaire. Malgré tout, la ville reste prudente, car l'épicentre de l'épidémie s'est déplacé vers Milan, à une cinquantaine de kilomètres seulement.

Toute l'info sur

LE WE 20H

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : le taux de reproduction du virus continue de baisser en France

EN DIRECT - La légende Diego Maradona a été inhumée auprès de ses parents

Lire et commenter